Source ID:; App Source:

Le patron de Suncor juge que l'offre pour Canadian Oil Sands est juste

Le conseil et l'équipe de direction de Canadian... (Photo Jeff McIntosh, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le conseil et l'équipe de direction de Canadian Oil Sands ont repoussé les avances de Suncor, affirmant que son offre «relevait de l'exploitation», qu'elle était opportuniste et qu'elle ne représentait pas les meilleurs intérêts des actionnaires.

Photo Jeff McIntosh, archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lauren Krugel
La Presse Canadienne
Calgary

Le chef de la direction de Suncor Énergie (T.SU) a refroidi l'enthousiasme des investisseurs qui espèrent que son offre d'achat non sollicitée pour Canadian Oil Sands sera améliorée.

Selon Steve Williams, la proposition de 4,3 milliards est assez bonne pour les actionnaires, compte tenu des sombres perspectives pour les prix du pétrole, des pépins opérationnels connus par le projet de sables pétrolifères Syncrude, de l'absence d'une offre concurrente et de la meilleure résilience de Suncor aux variations des cours des ressources que celle de COS.

« Nous croyons qu'il s'agit d'une offre complète et juste et qu'elle devrait être alléchante pour les actionnaires de Canadian Oil Sands », a-t-il déclaré jeudi, moins de 24 heures après que son entreprise eut dévoilé une perte nette de 376 millions et une baisse de près de 69% de son bénéfice d'exploitation au plus récent trimestre.

Lorsque l'offre toute en actions de Suncor a été annoncée plus tôt en octobre, elle valait 8,84 $ par action. Le titre de Canadian Oil Sands s'est depuis échangé au-dessus de ce cours, et a clôturé jeudi à 9,88 $ à la Bourse de Toronto, ce qui laisse croire que les investisseurs s'attendaient à une meilleure offre.

Le conseil d'administration de COS avait rejeté une offre amicale de 11,84 $ par action au printemps, ce qui a convaincu Suncor de s'adresser directement aux actionnaires de COS.

COS et Suncor sont partenaires dans Syncrude - COS détient 37% dans le projet et Suncor, 12%.

Canadian Oil Sands a jusqu'ici rejeté les avances de Suncor.

« Le conseil d'administration et la direction de COS n'accepte pas l'offre de Suncor et nous recommandons fortement à tous les actionnaires de se joindre à nous dans le rejet de cette offre sous-évaluée et opportuniste, qui relève de l'exploitation », a répété la société en dévoilant les résultats financiers de son troisième trimestre.

De son côté, M. Williams juge plutôt que les actionnaires de COS sont en mesure de prendre leurs propres décisions.

« Depuis que nous avons présenté l'offre, les prix du brut ont reculé et la plupart des observateurs croient maintenant qu'ils seront plus faibles plus longtemps », a-t-il affirmé jeudi.

« Nous avons étudié toutes les périodes historiques et presque chacune d'entre elles démontrent que Suncor est aussi exposée à une reprise des prix du brut que Canadian Oils Sands. »

Suncor juge que si elle pouvait augmenter sa participation dans Syncrude à un peu moins de 50%, elle pourrait en faire plus pour aider le projet à fonctionner plus efficacement.

Le projet Syncrude a connu plusieurs difficultés au fil des ans. Plus récemment, un incendie à la fin du mois d'août a endommagé certains éléments de l'installation.

Selon M. Williams, Syncrude a fonctionné à 67% de sa capacité au cours du troisième trimestre, et sa performance au quatrième trimestre est encore pire jusqu'à maintenant.

COS a affiché jeudi une perte nette de 174 millions pour son plus récent trimestre, comparativement à un bénéfice de 87 millions un an plus tôt. Le prix moyen du baril de pétrole brut produit COS s'est établi à 60,20 $ au plus récent trimestre, comparativement à 102,58 $ à la même période l'an dernier.

La société a en outre réduit ses prévisions de production pour le projet Syncrude pour les faire passer entre 92 millions et 97 millions de baril en 2015. Ses prévisions précédentes pour cette année étaient d'entre 96 millions de 107 millions de barils.

La Pétrolière Impériale (T.IMO) , contrôlée par le poids lourd américain ExxonMobil, détient une participation de 25% dans Syncrude et gère ses activités quotidiennes.

Selon M. Williams, l'objectif de l'offre sur COS n'est pas de ravir le contrôle des activités à l'Impériale, mais plutôt de consacrer davantage de ses ressources pour lui prêter main-forte.

Suncor a discuté de son offre hostile avec l'Impériale « par courtoisie », a indiqué M. Williams, qui a qualifié la pétrolière d'« exploitant très compétent ».

Les autres partenaires du projet Syncrude comprennent Sinopec, CNOOC, Mocal Energy et Murphy Oil.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer