Les employés de TransCanada (T.TRP) ont été informés cette semaine que de nouvelles coupes d'emplois auraient lieu chez l'exploitant d'oléoducs.

Publié le 24 sept. 2015
LA PRESSE CANADIENNE

Selon le porte-parole de l'entreprise James Millar, le ralentissement du secteur pétrolier a eu un profond impact sur les consommateurs de TransCanada, alors elle doit faire ce qu'elle peut pour réduire ses coûts.

Environ le cinquième des principaux postes de direction devraient avoir été éliminés lorsque les mises à pied et les départs à la retraite auront été effectués. Le nombre d'emplois supprimés à des postes inférieurs n'est pas encore déterminé.

TransCanada a éliminé 185 postes au sein de sa division des grands projets en juin, la première phase d'un processus qui devrait se conclure en novembre.

L'entreprise compte environ 6000 employés.

Plus tôt cette semaine, la candidate à la présidence américaine Hillary Clinton a fait une sortie dans laquelle elle s'est prononcée contre le projet d'oléoduc Keystone XL, une canalisation transfrontalière pour la production des sables pétrolifères qui se trouve dans les limbes réglementaires américaines depuis sept ans.