Le leader mondial du diamant De Beers a affirmé lundi que le ralentissement économique de la Chine et un dollar fort font de 2015 une année «difficile» pour le secteur.

Publié le 21 sept. 2015
LA PRESSE

Les analystes ont indiqué que le prix des diamants pourrait chuter en raison d'une offre trop abondante alors que la demande baisse.

En août, De Beers a été obligé de concéder une baisse de prix de 9% pour contenter ses acheteurs internationaux et soutenir la demande, après avoir annoncé en juillet une révision à la baisse de sa production (29 millions de carats au lieu de 31 en 2015).

«Nous prévoyons que 2015 sera une année plus que difficile», a déclaré le PDG, Philippe Mellier, dans le dernier bulletin interne de l'entreprise «The Diamond Insight Report».

«Le renforcement continu du dollar par rapport aux principales monnaies, couplé à un ralentissement de la croissance économique de la Chine, va vraisemblablement conduire à une demande relativement atone dans la joaillerie mondiale du diamant pour cette année par rapport à 2014», note l'entreprise dans ce bulletin.

Le commerce des diamants est traditionnellement effectué en dollars.