Source ID:; App Source:

Rio Tinto met sur le marché des diamants rouges rarissimes

La collection 2015 propose cinq pierres «vedettes», dont... (PHOTO PETER PARKS, AFP)

Agrandir

La collection 2015 propose cinq pierres «vedettes», dont un diamant de 1,93 carat rose violacé taillé en bouclier et un de 1,47 carat, rouge, taillé en ovale. Sur la photo, un diamant rouge de 1,20 carat.

PHOTO PETER PARKS, AFP

Agence France-Presse
SYDNEY

Le géant minier anglo-australien Rio Tinto a annoncé vendredi qu'il allait mettre sur le marché 65 diamants rouges et roses extrêmement rares, que les collectionneurs devraient s'arracher pour des sommes record.

Ces joyaux proviennent de la mine australienne d'Argyle de Rio Tinto, qui produit plus de 90% des diamants rouges et roses connus dans le monde.

«Nous avons sans doute cette année l'offre la plus précieuse que nous ayons jamais proposée,» a expliqué à l'AFP Alan Davies, directeur de la branche diamants et minéraux de Rio Tinto, à propos de cette vente annuelle.

«Nous avons un certain nombre de rouges et cette année, la couleur et la clarté sont vraiment uniques», a-t-il ajouté.

La collection 2015 propose cinq pierres «vedettes», dont un diamant de 1,93 carat rose violacé taillé en bouclier et un de 1,47 carat, rouge, taillé en ovale.

Rio a indiqué que la sélection de cette année, qui pèse en tout 44,14 carats, contenait quelques-uns des diamants roses et rouges les «plus vifs» jamais découverts dans la mine.

Les pierres sont vieilles d'environ 1,6 milliard d'années et atteignent systématiquement entre un et deux millions de dollars par carat.

Les diamants roses et rouges ont une valeur environ 50 fois supérieure à celle des diamants blancs.

D'après Alan Davies, l'intérêt pour les diamants est mondial car ils sont considérés comme des oeuvres d'art ou des objets de collection. La collection sera présentée à Sydney, à Hong Kong, à New York et à Perth, avec une clôture des enchères prévue le 21 octobre.

«Il y a un énorme intérêt en Asie, mais la tendance est mondiale, en Asie, au Moyen-Orient, aux États-Unis, partout», a-t-il dit. «Depuis plus de 12 ans, les prix prennent 10% par an et nous nous attendons à ce que cela continue».

La couleur rose ou rouge de ces diamants reste un mystère. Il semblerait que les pierres aient été exposées à la fois à une très forte chaleur et à une grande pression, expliquent les spécialistes.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer