Nexen Energy ULC, la société canadienne acquise par la Chinoise CNOOC il y a plus de deux ans, s'apprête à supprimer 400 emplois.

LA PRESSE CANADIENNE

Les trois quarts de ces mises à pied visent le Canada, tandis que les autres auront lieu ailleurs en Amérique du Nord et au sein des activités de l'entreprise dans la mer du Nord, au Royaume-Uni.

Nexen est active au Canada dans le secteur des sables bitumineux et des formations de schiste de l'ouest du pays.

Malgré ces compressions, Nexen a indiqué qu'elle respectait les engagements qu'elle avait pris envers le gouvernement fédéral lors de l'approbation de sa controversée prise de contrôle par CNOOC pour 15,1 milliards $.

Le chef de la direction de Nexen, Fang Zhi, a attribué les mises à pied aux récentes difficultés connues par toutes les entreprises du secteur de l'énergie, dans le contexte de la faiblesse des cours du pétrole brut.

Le prix du baril de pétrole s'échangeait mardi aux environs des 43 $ US le baril, en forte baisse par rapport à son cours de 107 $ US du début de l'été dernier.