Le pétrole aidé par des chiffres chinois positifs

Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour... (PHOTO DAVID MCNEW, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en novembre, dont c'est le dernier jour de cotation, a gagné 10 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 82,81 dollars.

PHOTO DAVID MCNEW, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en légère hausse mardi, soutenus par des chiffres encourageants en provenance de Chine qui reléguaient au second plan l'anticipation d'une hausse des stocks de brut aux États-Unis.

Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en novembre, dont c'est le dernier jour de cotation, a gagné 10 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 82,81 dollars.

Les cours du brut ont profité, comme d'autres matières premières, «de l'espoir de voir la demande progresser si l'économie mondiale s'améliore», a commenté Carl Larry de Oil Outlooks and Opinions.

Les chiffres sur la croissance chinoise en particulier, qui a atteint 7,3% au troisième trimestre, ont rassuré les investisseurs.

Cela constitue la plus faible hausse du PIB depuis le premier trimestre 2009, mais c'est mieux que la prévision médiane d'un groupe de 17 analystes interrogés par l'AFP (+7,2%).

«La production industrielle est parallèlement ressortie légèrement au-dessus des attentes et les ventes de détail un peu en-dessous mais quand même à un niveau élevé (+11,6% en septembre sur un an)», a souligné Matt Smith de Schneider Electric.

«La demande implicite de pétrole en Chine a aussi montré de la vigueur en septembre, en progressant de 9,1% sur un an», a ajouté le spécialiste.

La bonne tenue des indices de Wall Street mardi a aussi participé à l'embellie du marché pétrolier, selon Carl Larry.

La hausse des cours du brut est toutefois restée limitée par «un peu de nervosité avant la parution» mercredi du rapport des autorités américaines sur le niveau des stocks de produits pétroliers aux États-Unis, a relevé le spécialiste.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire, les réserves de brut devraient avoir augmenté de 3,1 millions de barils la semaine dernière dans le pays.

Une augmentation de ces stocks est généralement considérée comme un ralentissement de la demande.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer