Source ID:; App Source:

Les métaux de base soutenus par de bonnes données chinoises

L'aluminium est monté mercredi jusqu'à 1912 dollars la... (Photo Bloomberg)

Agrandir

L'aluminium est monté mercredi jusqu'à 1912 dollars la tonne, son niveau le plus élevé depuis deux semaines.

Photo Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les prix des métaux échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont globalement progressé cette semaine, soutenus par une amélioration de la production manufacturière en Chine, premier consommateur mondial de métaux industriels.

«L'indice PMI sur la production manufacturière en Chine meilleur qu'attendu a dopé le groupe des métaux de base, soulignant les effets des petites mesures de stimulus prises par le gouvernement pour stabiliser l'économie chinoise», a expliqué Leon Westgate, analyste chez Standard Bank.

La production manufacturière en Chine a enregistré en juin son meilleur niveau en sept mois, l'indice PMI des directeurs d'achat calculé par HSBC s'établissant à 50,8 dans le mois courant, selon des chiffres provisoires publiés lundi.

Il s'agit du meilleur indice depuis le niveau équivalent enregistré en novembre 2013, et c'est la première fois depuis décembre qu'il dépasse 50, dans un contexte de récents coups de pouce gouvernementaux pour stimuler l'économie.

Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l'activité manufacturière, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.

L'évolution de la deuxième économie mondiale a un impact très important sur les cours des métaux de base, la Chine étant de loin le premier consommateur mondial de ces matières premières (entre 40 % et 60 % de la demande mondiale selon les métaux).

Dans ce contexte, l'aluminium est monté mercredi jusqu'à 1912 dollars la tonne, son niveau le plus élevé depuis deux semaines, tandis que le plomb a atteint 2192 dollars mardi, un maximum depuis cinq mois.

De son côté, le zinc a marqué un nouveau plus haut depuis mi-février 2013, montant lundi à 2198 dollars la tonne, dans un marché où la demande progresse plus vite que l'offre.

Le cuivre a quant à lui poursuivi son avancée tout au long de la semaine, montant vendredi jusqu'à son niveau le plus élevé en trois mois et demi (à 6983,75 dollars la tonne).

Le métal rouge a également été soutenu par des données publiées en début de semaine par le Groupe international d'études sur le cuivre (ICSG), montrant que le marché du cuivre avait souffert d'un déficit d'offre de 233 000 tonnes au premier trimestre 2014.

Par contre, l'étain n'a pas réussi à bénéficier de l'optimisme à propos de l'économie chinoise, tombant vendredi à son niveau le plus faible depuis quatre mois, à 22 290 dollars la tonne.

Selon les analystes du courtier Triland Metals, le métal a notamment été victime du repositionnement des opérateurs de marché.

«Il semble que l'attention du marché se soit tournée vers des métaux comme le nickel ou, dans une moindre mesure le zinc, l'étain étant vu comme trop peu liquide pour détenir une importante position», a expliqué M. Westgate.

L'étain est le plus petit marché en volume des métaux de base du LME.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer