Source ID:518652; App Source:cedromItem

Stornoway amasse 1 milliard pour sa mine de diamants

Le projet Renard est en voie de devenir... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Le projet Renard est en voie de devenir la première mine de diamants au Québec.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Stornoway Diamond a confirmé hier la conclusion d'un montage financier complexe de 1 milliard de dollars nécessaire à la construction de la mine du gisement diamantifère Renard, dans la région des monts Otish, à 350 kilomètres au nord de Chibougamau, dans le Nord-du-Québec.

Il s'agit du plus gros financement par une société diamantifère négociée en Bourse, a souligné l'entreprise dans un communiqué.

Montage financier

Stornoway (T.SWY) a convaincu le fonds new-yorkais Orion Mine Finance d'embarquer dans l'aventure avec un investissement de 396 millions. Le solde du financement provient de ses partenaires historiques: Investissement Québec, pour 220 millions, et la Caisse de dépôt et placement, pour un maximum de 105 millions. Une facilité de financement de l'équipement d'une valeur de 39 millions sera fournie par Caterpillar Financial.

À la clôture du financement, Investissement Québec, premier actionnaire, détiendra entre 25 et 30% de Stornoway Diamond, propriétaire à 100% du projet Renard. La Caisse de dépôt possédera environ 6% de la société et Orion, le nouveau venu, devrait avoir entre 10 et 24% des actions, ce qui en fera le deuxième actionnaire en importance de Stornoway.

Le milliard comble tous les besoins pour mener à terme la construction et l'exploitation de la mine. Si toutes les étapes du financement sont franchies avec succès, la construction de la mine commencera en juin 2014. La production commerciale devrait devenir réalité au deuxième trimestre 2017, soit dans 3 ans.

Parmi les conditions à remplir, Orion doit notamment recueillir 150 millions US auprès d'investisseurs privés pour pouvoir avancer ce qu'il a promis à Stornoway. Les actionnaires de Stornoway doivent approuver le montage financier en assemblée extraordinaire à la fin du mois de mai.

Retard

Ce financement de 1 milliard se réalise avec un retard de 11 mois par rapport au calendrier de mise en valeur de la mine. La déconfiture des titres de ressources après 2011 a compliqué la tâche des dirigeants de Stornoway qui voulaient éviter une trop grande dilution du capital-actions.

Finalement, les patrons de la société minière ont contourné la difficulté en amassant 275 millions par la vente à terme de diamants, ou streaming en anglais. En échange d'un paiement anticipé, Stornoway cède à Orion et à la Caisse, respectivement 16% et 4% de la production de la future mine à un prix d'escompte de 50$US par carat. Le prix marchand est d'environ 180$US par carat, précise au téléphone Patrick Godin, vice-président et chef de l'exploitation de Stornoway.

Environ 45% du financement viendra d'une émission d'actions ordinaires. Le reste de la somme provient de prêts garantis et non garantis et de marges de crédit.

La mine Renard, qui deviendra la première mine de diamants du Québec, a une durée de vie estimée de 20 ans.

Le titre Stornoway (T.SWY) a bondi de 12% à l'ouverture de la séance avant de retraiter. L'action a fini la journée à 1,02$, en hausse de 5%, sur un fort volume.

Comment trouver 1 milliard quand les marchés sont difficiles

1re étape

> 427 millions en émissions d'actions: 243 millions par placements privés et 184 millions dans le public

2e étape

> 275 millions: vente à terme de diamants en contrepartie de 20% de la production future de la mine

3e étape

> 155 millions: emprunts et prêts garantis et non garantis

4e étape

> 48 millions: marge de crédit en cas de dépassement de coûts

Qui investit combien?

> 220 millions par Investissement Québec, société d'État du gouvernement du Québec. Ses investissements dans Stornoway se font par le truchement de sa filiale Ressources Québec, dont 100 millions en capital-actions (pour entre 25 et 30% de la société) et 120 millions en prêts

> 360 millions US par Orion Mine Finance Group, un fonds d'investissement new-yorkais ayant 1,15 milliard US sous gestion et spécialisé dans le financement de projets miniers.

Détails: 110 millions US en capital-actions; 200 millions US dans une vente à terme de diamants, en échange de 16% de la production; 50 millions en prêt

> 105 millions par la Caisse de dépôt et placement du Québec, gestionnaire d'actif du Régime des rentes du Québec, des caisses de retraite des fonctionnaires provinciaux et du programme public d'assurance automobile

Détails: 22 millions en capital-actions (pour environ 6% de la société); 55 millions dans une vente à terme de diamants, en échange de 4% de la production; 28 millions en prêt.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer