Source ID:478736; App Source:cedromItem

Rio Tinto à Arvida: une nouvelle technologie, mais pas de hausse de production

Jacynthe Côté, chef de la direction de Rio... (Photo Jeannot Lévesque, Le Quotidien)

Agrandir

Jacynthe Côté, chef de la direction de Rio Tinto Alcan, pendant l'inauguration de l'usine hier, en compagnie de Pauline Marois, première ministre du Québec.

Photo Jeannot Lévesque, Le Quotidien

Hélène Baril

Rio Tinto Alcan a inauguré hier son usine d'Arvida qui utilise une nouvelle technologie permettant d'augmenter sa productivité de 40%. Il s'agit d'un investissement de 1,1 milliard US annoncé avant l'achat de l'entreprise canadienne par le géant minier Rio Tinto et avant la crise financière de 2008 qui a coupé les ailes de l'industrie de l'aluminium. Depuis, les investissements prévus ont été reportés ou annulés, et tous les producteurs d'aluminium sont en mode rationalisation. Au Québec, les producteurs veulent une réduction de leurs tarifs d'électricité.

Rio Tinto Alcan a réduit sa production mondiale d'aluminium de 600 000 tonnes par année depuis 2009. L'entreprise fait maintenant le pari que sa nouvelle technologie AP-60 deviendra la nouvelle norme des producteurs d'aluminium. La Presse Affaires s'est entretenue avec Jacynthe Côté, chef de la direction de Rio Tinto Alcan, après l'inauguration de l'usine.

Le marché de l'aluminium est en surcapacité. Est-ce que ce n'est pas un mauvais moment pour arriver avec une nouvelle technologie de production?

Nous avons fait un projet de petite taille parce que nous ne voulons pas augmenter la capacité de production à un moment où l'industrie n'en a pas besoin. Ce dont l'industrie a besoin, par contre, c'est d'innovation pour lui permettre de continuer à réduire ses coûts, ce que permet la technologie AP-60. La technologie précédente est utilisée dans 7600 cuves dans le monde, et nous pensons que la nouvelle version va attirer beaucoup d'intérêt.

Quels sont les prochains projets qui pourraient démarrer au Québec? Est-ce que l'expansion d'Alma est toujours envisagée?

Au cours de la prochaine année, nous allons apprendre à bien exploiter la nouvelle usine. Avant d'entreprendre les phases 2 et 3 et d'augmenter sa production, il faudra une réduction des stocks mondiaux. Nous allons terminer cette année la modernisation de notre usine de Kitimat, en Colombie-Britannique, un investissement de 3,3 milliards. Aucune augmentation de capacité n'est prévue; ce serait se tirer dans le pied.

Est-ce que ç'a été un choc pour l'entreprise d'apprendre que Rio Tinto avait envisagé de vendre sa division aluminium au cours de la dernière année?

Un choc? Non. La priorité n'a pas changé. C'est abaisser nos coûts et c'est ce que nos employés nous aident à faire.

Le centre technologique AP-60 à Arvida

> Investissement: 1,1 milliard US

> Production: 60 000 tonnes

> Capacité de production: 400 000 tonnes

> Employés: 135




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer