Hydro-Québec a fait moins de profit au troisième trimestre, malgré une augmentation de ses exportations pendant la période estivale.

Publié le 15 nov. 2013
HÉLÈNE BARIL LA PRESSE

Hydro-Québec a fait moins de profit au troisième trimestre, malgré une augmentation de ses exportations pendant la période estivale.

Le profit du trimestre qui s'est terminé le 30 septembre a été de 319 millions, en baisse de 59 millions comparativement à la même période de 2012.

Les exportations augmentent, mais leur rentabilité diminue en raison du prix très bas de l'électricité sur les marchés voisins. La rentabilité de la société d'État fait donc du surplace. Après les neuf premiers neuf mois de l'exercice en cours, ses profits totalisent 2,12 milliards, soit le même montant inscrit à aux résultats de l'an dernier.

Au troisième trimestre de 2012, Hydro avait radié son investissement dans la centrale nucléaire Gentilly-2, ce qui avait réduit ses profits de 1,8 milliard. Le profit net du trimestre avait donc été réduit à 265 millions.

Depuis le début de l'année, les revenus d'Hydro-Québec totalisent 9,3 milliards, contre 9 milliards l'an dernier à pareille date. L'augmentation s'explique notamment par une hausse de la demande résidentielle et par l'augmentation des tarifs, indique la société d'État.

Les dépenses ont augmenté de 337 millions pour atteindre 5,4 milliards, surtout en raison des achats d'électricité qu'Hydro doit faire auprès des producteurs privés. Cette électricité ne peut être revendue à profit à cause des importants surplus.