Orbite Aluminae (T.ORT) pense avoir trouvé le financement nécessaire pour terminer la construction de son usine d'alumine de haute pureté à Cap-Chat, en Gaspésie.

Mis à jour le 12 nov. 2013
Sylvain Larocque LA PRESSE

Vendredi après-midi, Orbite a annoncé que la firme américaine Crede Capital Group acceptait d'investir 50 millions de dollars dans le projet. Du même souffle, l'entreprise québécoise a fait part de son intention de recueillir jusqu'à 6 millions auprès du public, ce qui porterait le financement total à 56 millions.

L'action bondit

La nouvelle a fait bondir l'action d'Orbite, qui a clôturé hier à 52 cents, en hausse de 16,9%. Pas moins de 2,6 millions d'actions ont changé de mains.

«Nous avons maintenant un engagement ferme susceptible de nous donner accès aux capitaux nécessaires pour compléter notre usine», s'est réjoui le chef de l'exploitation de l'entreprise, Glenn Kelly, dans un communiqué publié vendredi.

L'investissement de Crede, s'il se concrétise, prendra la forme d'unités composées de débentures assorties d'un taux d'intérêt annuel de 7,5% et de bons de souscription d'actions. La firme prévoit investir 40 millions dans le cadre d'un placement privé et 10 millions dans le cadre d'un placement qui sera offert au grand public. Orbite espère recueillir jusqu'à 16 millions au total dans le cadre du placement public.

Usine en construction

Avec ces millions, Orbite entend terminer la construction de son usine de Cap-Chat, où des travaux évalués à 28,4 millions restent à faire. Plus de 75 millions ont déjà été investis dans le projet, qui a connu plusieurs dépassements de coûts.

L'été dernier, Orbite n'a pas réussi à clôturer un placement d'actions dont la valeur aurait oscillé entre 35 et 50 millions. En juillet, l'entreprise a toutefois émis des actions afin de payer deux fournisseurs à qui elle devait 13,7 millions.

L'alumine de haute pureté sert notamment à fabriquer des saphirs synthétiques pour l'industrie de la fibre optique. Elle est aussi utilisée dans la fabrication d'ampoules. À terme, Orbite souhaite produire de l'alumine métallurgique pour approvisionner les alumineries.

L'analyste Jon Hykawy, de Byron Capital Markets, a salué hier l'entente de financement conclue par Orbite, mais il demeure très sceptique quant à la viabilité de son usine. «Nous soutenons depuis longtemps que la demande pour l'alumine de haute pureté ne croît pas aussi rapidement que plusieurs l'avaient espéré, a-t-il dit. Le marché est saturé.»

-------------------

CREDE CAPITAL GROUP

> Firme fondée en 2009 par le financier américain Terren Peizer

> Portefeuille de plus de 900 millions US

> Secteurs: sciences de la vie, énergie, ressources naturelles, nouvelles technologies

> M. Peizer est également PDG de Catasys, une firme qui commercialise un traitement des dépendances aux drogues controversé