Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont terminé la semaine en hausse, de bonnes nouvelles économiques en provenance de Chine atténuant l'effet négatif de la hausse du dollar.

Publié le 1er nov. 2013
Jessica BERTHEREAU AGENCE FRANCE-PRESSE

«Les prix des métaux effacent (vendredi) une partie de leurs pertes de (jeudi), étant soutenu par une forte chute des taux d'intérêt (sur le marché interbancaire) en Chine, qui indique que la situation s'améliore là-bas», ont expliqué les analystes de Commerzbank.

En fin de semaine dernière, les métaux de base s'étaient repliés, en raison de craintes d'un resserrement de la liquidité sur le marché interbancaire chinois.

«De plus, il y a des données économiques positives en provenance de Chine: les deux indices PMI (celui du gouvernement et celui d'HSBC) ont fortement augmenté en octobre», a-t-on ajouté chez Commerzbank.

La production manufacturière en Chine s'est en effet accélérée en octobre, montant à 51,4, son plus haut niveau depuis 18 mois, a annoncé vendredi le gouvernement chinois.

La banque HSBC a pour sa part annoncé vendredi un indice PMI de 50,9 pour octobre, soit le niveau le plus élevé depuis mars.

Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l'activité manufacturière, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.

La Chine est donc «en bonne voie de rétablissement graduel de sa croissance», a commenté Qu Hongbin, économiste de HSBC, ce qui est de bon augure pour la demande de matières premières en Chine, de loin premier consommateur mondial de métaux industriels.

Jeudi, les prix des métaux de base avaient terminé en baisse, principalement à cause d'un raffermissement du dollar, revigoré par des propos jugés moins prudents que prévu de la Réserve fédérale américaine (Fed).

La hausse du dollar rend l'achat d'actifs libellés dans la monnaie américaine, tels que les métaux de base, moins attrayants pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le plomb porté par une perspective d'un déficit de l'offre

Le plomb a marqué lundi un plus haut depuis deux mois, à 2 218 dollars la tonne, en raison d'un «resserrement de l'offre sur le marché du plomb» en 2014, ont expliqué les analystes de Commerzbank.

Les experts que la banque allemande ont rapporté que l'institut gouvernemental chinois Antaike envisage un déficit de 13 000 tonnes l'année prochaine sur le marché chinois, en raison d'une plus grande production de batterie (le principal usage du plomb).

Dans ses prévisions publiées début octobre, le Groupe international d'étude sur le plomb et le zinc (ILZSG) prévoyait quant à lui un déficit de 23 000 tonnes sur le marché mondial du plomb en 2014 -- le premier déficit d'offre depuis 2009.