Source ID:; App Source:

Barrick Gold élimine environ 100 postes de direction

Peter Munk, le fondateur de Barrick Gold.... (PHOTO CHRIS YOUNG, PC)

Agrandir

Peter Munk, le fondateur de Barrick Gold.

PHOTO CHRIS YOUNG, PC

La Presse Canadienne
TORONTO

Barrick Gold (T.ABX) a procédé à l'élimination d'environ 100 postes de direction à son siège social de Toronto et dans certains bureaux régionaux.

Ces compressions, bien que modestes par rapport au nombre total d'employés de la minière canadienne, s'inscrivent dans une série d'efforts visant à composer avec la baisse du cours de l'or.

La société minière a avisé ses employés la semaine dernière de l'imminence de ces mises à pied.

Un porte-parole du bureau de Salt Lake City avait prévenu dans un courriel que les coupes pourraient affecter le personnel de cette succursale de l'Utah, mais que la vaste majorité des postes de direction affectés se trouvaient du côté de Toronto.

En avril dernier, le président et chef de la direction de Barrick Gold avait déclaré aux actionnaires que l'entreprise s'engageait à tout mettre en oeuvre afin de faire fructifier leurs investissements.

La société minière avait également affirmé que ses dépenses en immobilisations seraient revues à la baisse pour atteindre entre 5,2 et 5,7 milliards de dollars. Ce montant oscillait entre 5,7 et 6,3 milliards de dollars dans le précédent budget.

Les dépenses d'exploration ont subi le même sort, s'établissant désormais entre 300 et 340 millions de dollars, ce qui représente une diminution de 100 millions de dollars par rapport à l'exercice financier précédent.

Barrick Gold emploie quelque 25 000 personnes à l'échelle internationale.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer