Le projet minier de Cobre Panama et ses réserves de 26 milliards de livres de cuivre (valeur d'environ 95 milliards US au cours actuel) attirent les convoitises.

Hugo Fontaine LA PRESSE

La société First Quantum Minerals allonge 5,1 milliards US en argent et en actions pour mettre la main sur une autre société canadienne, Inmet Mining, qui contrôle 80% du projet panaméen. First Quantum, qui croit visiblement que les perspectives de marché sont toujours solides, a déclaré dimanche son intention de déposer une nouvelle offre de 72$ par action pour Inmet. Celle-ci avait refusé les précédentes avances de First Quantum en novembre, quand elle offrait 70$.

Cobre Panama, qui contient aussi 7,3 millions d'onces d'or, devrait nécessiter un investissement initial de 6,2 milliards pour une durée de vie d'environ 40 ans. L'union de First Quantum et Inmet créerait un des cinq plus importants producteurs de cuivre du monde. Inmet a déclaré hier n'avoir reçu aucune offre formelle et n'a pas fait davantage de commentaires. Le titre d'Inmet [[|ticker sym='T.INM'|]], qui se négociait à environ 52$ en novembre avant que First Quantum manifeste son intérêt, a grimpé à 72,85$ hier, en hausse de 4,3%. Celui de First Quantum [[|ticker sym='T.FM'|]] a perdu 4%, à 20,11$.

Au début de 2011, Inmet et Lundin Mining avaient tenté une fusion qui avait avorté peu après qu'Equinox avait déposé une offre pour Lundin.