Les cours du pétrole ont fini en baisse lundi à New York, dans un marché moins enclin au risque après une réunion des ministres des Finances du G20 ce week-end à Mexico jugée décevante par les investisseurs.

Publié le 27 févr. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en avril a cédé 1,21$ par rapport à vendredi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour finir à 108,56$, après des arbitrages.

Les cours du brut new-yorkais avaient atteint vendredi des sommets depuis mai 2011, à la faveur de tensions persistantes sur le front de l'approvisionnement, particulièrement en provenance d'Iran.

«Comme pour tous les autres marchés, ce qui a joué aujourd'hui sur les cours du brut ont été les déclarations négatives du G20», a estimé Bart Melek, de TD Securities.

Réunis à Mexico, les ministres des Finances du G20 ont appelé dimanche l'Europe à prendre une décision en mars sur la dimension de son bouclier financier contre la crise de la dette, avant que le reste du monde n'envisage de renforcer les ressources du Fonds monétaire international (FMI) pour pouvoir aider l'Europe si nécessaire.

«En d'autres termes, cela revient à dire "montre-moi ton argent" et cela a fait quelque peu baisser l'appétit pour le risque sur le marché des matières premières, et en particulier, du brut», a ajouté le courtier.

«Ce qui était surprenant, ce n'est pas tellement le fait que les États-Unis et le Canada aient une position de refus (sur une augmentation sans condition des ressources du FMI), car cela a toujours été le cas. Ce qui l'est davantage, c'est que les pays en voie de développement aient suivi et que le communiqué final soit si fort», a-t-il poursuivi.

Ce mouvement de baisse était toutefois contrebalancé par la publication d'un indicateur encourageant pour la reprise de la première économie mondiale.

Les promesses de vente de logements ont ainsi repris en janvier leur tendance de hausse aux États-Unis, où elles sont à leur niveau le plus élevé depuis avril 2010, a indiqué lundi l'Association nationale des agents immobiliers américaine (NAR).