L'industrie canadienne des produits du bois connaîtra une deuxième année consécutive de profits en 2011, malgré une certaine perte de vitesse, prédit le Conference Board du Canada.

LA PRESSE CANADIENNE

L'institut de prévisions économiques a soutenu mercredi que la faiblesse du marché résidentiel américain et le ralentissement du même secteur au Canada limitent la croissance de la demande pour les produits du bois.

Michael Burt, directeur associé du Conference Board, explique que les réductions de coûts et les efforts de l'industrie pour diversifier son marché aideront le secteur à écrire le bilan 2011 à l'encre noire.

Mais du même souffle, l'institut prévoit que la croissance de la production se fixera à 3,9% cette année, en baisse marquée par rapport à 10,7% en 2010.

Dès l'année prochaine, une amélioration du marché résidentiel canadien, des exportations plus importantes vers la Chine et une possible reprise économique au sud de la frontière devraient injecter une dose d'énergie dans le secteur.

La production de produits du bois ne devrait toutefois pas regagner son niveau record de 2005 avant 2015.

L'industrie a renoué avec les profits l'an dernier, après avoir perdu 1,6 milliard de dollars entre 2007 et 2009.

Les profits nets devraient augmenter de 13,8% cette année, à 694 millions de dollars. Les marges de profit devraient avoisiner les 3,6% en 2011 et continuer à croître pendant les quatre prochaines années.