Le groupe pétrolier britannique BP a annoncé vendredi la cession d'une série de dépôts d'hydrocarbures et d'un réseau d'oléoducs aux États-Unis au groupe local Buckeye Partners, pour la somme de 225 millions de dollars.

Publié le 18 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

BP va céder 33 terminaux de stockage de produits pétroliers raffinés et 1600 km d'oléoducs à Buckeye, plus sa part de 50% dans la société Inland Corporation, qui gère des oléoducs dans l'Ohio.

Il espère boucler cette transaction au cours du deuxième trimestre.

BP a rappelé, dans un communiqué, que la cession de ces actifs s'inscrivait dans le cadre de la rationalisation de ses activités dans l'aval (raffinage et commercialisation de produits pétroliers) décidée fin 2009.

Il a assuré que la transaction lui permettrait de rationaliser ses investissements dans ce domaine, sans affecter sa présence dans la distribution de carburant aux États-Unis. Le groupe continuera en effet à utiliser ces infrastructures pour desservir ses clients.

Plus largement, cette transaction va aider le groupe à compléter son programme de cessions de 30 milliards de dollars d'actifs, mis en place l'été dernier après la marée noire du golfe du Mexique.

Ce programme, qui vise à compenser le coût astronomique de cette catastrophe, a déjà été exécuté à plus des deux tiers, le groupe ayant effectué ou annoncé la vente d'environ 22 milliards de dollars d'actifs.