La forestière Tembec (T.TMB) ferme sa scierie de Taschereau, en Abitibi-Témiscamingue, invoquant un manque d'approvisionnement en bois.

Publié le 21 févr. 2011
LA PRESSE CANADIENNE

Ces installations étaient inactives depuis octobre 2009, a indiqué l'entreprise québécoise un communiqué.

La fermeture était devenue nécessaire pour assurer la rentabilité à long terme des scieries de Béarn et de La Sarre, a expliqué Dennis Rounsville, président du Groupe des produits forestiers de Tembec. Pour survivre dans un marché de plus en plus concurrentiel, les scieries doivent compter sur un approvisionnement en bois suffisant, a-t-il ajouté.

Tembec espère que Québec lui permettra de transférer à ses autres scieries d'Abitibi-Témiscamingue les volumes de bois qui étaient rattachés à la scierie de Taschereau.

L'entreprise promet d'aider les employés touchés en explorant notamment la possibilité d'en muter certains vers d'autres usines. Un fonds d'adaptation des collectivités sera également mis sur pied avec le concours de la municipalité de Taschereau.

La fermeture de la scierie de Taschereau se traduira par une charge non récurrente de 2 millions $ pour Tembec à son trimestre qui prendra fin le mois prochain.