Le géant AbitibiBowater s'est entendu avec le gouvernement de l'Ontario sur des mesures d'allègement du déficit des régimes de retraite de ses employés. Un accord semblable avait été conclu avec le Québec en septembre.

Publié le 19 nov. 2010
LA PRESSE CANADIENNE

Ces ententes étaient essentielles au succès du plan de restructuration de la compagnie forestière. Elles prévoient entre autres qu'AbitibiBowater continuera de s'acquitter de ses obligations envers les bénéficiaires de ses régimes de retraite.

 

Le ministre des Finances de l'Ontario, Dwight Duncan a souligné que la meilleure façon de garantir que les rentes de retraite continueraient d'être payées consistait à assurer la survie de l'entreprise.

La société s'est d'autre part entendu avec la province pour assurer la pérennité des usines de pâtes et de papier qu'elle y exploite pendant cinq ans.

L'accord dévoilé vendredi touche des milliers de travailleurs et de retraités en Ontario et permet à AbitibiBowater de franchir une nouvelle étape en vue de s'affranchir de la protection contre ses créanciers.

AbitibiBowater emploie 8500 personnes et compte quelque 20 000 retraités en Ontario et au Québec. L'entreprise produit du papier journal, de papiers d'impression commerciale et d'emballage, de la pâte commerciale et de produits du bois.

La société exploite 19 usines de pâtes et papiers et 24 usines de produits du bois aux États-Unis, au Canada et en Corée du Sud.