Les prix du pétrole se sont hissés dans le vert vendredi malgré les chiffres décevants de la croissance américaine, qui ont été adoucis par la nette accélération de l'activité dans la région de Chicago.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» pour livraison en septembre a terminé à 78,95 dollars, en progression de 59 cents par rapport à la veille. C'est sa deuxième séance de hausse consécutive.

Le baril s'est assuré de finir dans le vert en fin de séance, sans nouvelle particulière, selon Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

«Clairement, ce matin les prix ont réagi aux chiffres du PIB qui étaient moins bons que ce qu'attendaient les participants, et en conséquence les prix ont reculé», a rappelé l'anlyste.

«Mais il semble que cet après-midi les investisseurs s'en soient détachés et qu'ils aient regardé la demande d'essence et de produits distillés mise en lumière cette semaine, ainsi que les résultats de sociétés, et se soient dit que peut-être, les choses n'allaient pas si mal», a-t-il ajouté.

Publiés peu avant l'ouverture physique du marché new-yorkais, les chiffres de la croissance américaine ont montré une expansion de l'activité de 2,4%, contre 2,5% attendus. Il s'agit du taux le plus faible depuis les trois mois de l'été 2009 et d'un net ralentissement par rapport au trimestre précédent (+3,7%).

Ce dernier a toutefois été révisé en forte hausse, par rapport à une croissance de 2,7% estimée dans un premier temps.

L'idée d'une reprise molle inquiète les participants du marché du pétrole qui s'interrogent sur la vigueur de la croissance de la demande de brut. Le recul inattendu de la production industrielle au Japon en juin avait également participé dans un premier temps à mettre le marché sous pression.

Mais ces chiffres ont été suivis en matinée d'une bonne surprise: l'activité économique dans la région de Chicago s'est nettement accélérée en juillet, selon l'indice des directeurs d'achats de l'association professionnelle ISM, une nouvelle de bon augure avant les enquêtes nationales attendues la semaine prochaine.