L'expansion du marché de l'énergie éolienne présente de «remarquables occasions» pour les fabricants canadiens, mais des mesures doivent être prises immédiatement si le Canada désire être concurrentiel, indique un rapport rendu public mardi.

LA PRESSE CANADIENNE

L'étude réalisée conjointement par l'Association canadienne de l'énergie éolienne (CanWEA) et Manufacturiers et Exportateurs du Canada (MEC) demande notamment une amélioration de la communication entre intervenants pour mieux faire connaître les occasions qui se présentent au secteur canadien de l'éolien; des activités visant à faciliter les partenariats entre deux entreprises ou organisations; le développement des compétences en vue d'améliorer la gestion des opérations et les capacités techniques des entreprises afin qu'elles puissent tirer le meilleur parti possible des occasions de partenariat; et des cadres stratégiques qui permettraient de développer durablement une chaîne d'approvisionnement canadienne.

Au cours de la dernière décennie, la puissance éolienne mondiale a poursuivi sa croissance à un taux annuel moyen de plus de 25%, indiquent les deux partenaires par voie de communiqué. Par comparaison, la croissance américaine au cours des cinq dernières années s'est établie en moyenne à 30%.

Les investissements mondiaux dans le secteur éolien devraient surpasser 1 milliard US d'ici 2020, ce qui porterait la puissance installée mondiale à plus de 600 000 MW.

Le président de CanWEA, Robert Hornung, a expliqué que l'énergie éolienne constitue une occasion unique de créer de nouveaux emplois verts dans le secteur canadien de la fabrication et, simultanément, d'encourager l'innovation dans la conception et la technologie au pays même. Il met toutefois en garde contre la concurrence féroce en provenance des États-Unis.

Au Canada, l'énergie éolienne constituerait l'une des sources de production d'électricité affichant la croissance la plus rapide puisque les gouvernements cherchent les moyens de répondre à la demande croissante en énergie, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de stimuler le développement économique rural et industriel.

De nouvelles installations éoliennes générant une puissance de 950 MW auraient été implantées dans huit provinces au cours de la dernière année, plaçant ainsi le Canada au 9e rang mondial en ce qui concerne la nouvelle puissance installée.

En 2009, les nouveaux développements du secteur de l'éolien ont représenté un investissement de plus de 2,2 milliards, haussant la puissance installée totale à 3319 MW. La puissance installée totale s'établit aujourd'hui à 3426 MW.