Source ID:; App Source:

Forte augmentation des stocks de pétrole

Les stocks de pétrole brut ont progressé pour la quatrième semaine d'affilée... (Photo: Archives PC)

Agrandir

Photo: Archives PC

Agence France-Presse
New York

Les stocks de pétrole brut ont progressé pour la quatrième semaine d'affilée aux États-Unis, tandis que ceux d'essence et de produits distillés augmentaient contre toute attente, a annoncé mercredi le département américain de l'Énergie (DoE).

Les réserves de brut ont progressé de 2,8 millions de barils, à 359,4 millions de barils, au cours de la semaine achevée le 27 mars. Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires prévoyaient une hausse de 2,6 million de barils.Elles restent supérieures de 15,5% à leurs niveaux de l'an dernier, et se maintiennent «au-dessus de la limite haute de la fourchette moyenne pour cette période de l'année», a indiqué le DoE.

Les stocks d'essence ont augmenté de 2,2 millions de barils, à 216,8 millions de barils, alors que les analystes tablaient sur une baisse de 1,1 million de barils.

Inférieurs à leurs niveaux de l'an passé, de 2,9%, ils se hissent cependant «au dessus de la limite haute» de la fourchette moyenne», selon le DoE.

Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont enflé de 300 000 barils à 144,2 millions de barils. Les analystes prévoyaient à l'inverse une baisse de 500 000 barils.

Ils sont désormais supérieurs de 32,5% à leur niveau de l'an dernier et restent «au-dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne».

Côté demande, sur les quatre dernières semaines, les Américains ont consommé en moyenne 18,9 millions de barils par jour (mbj) de produits pétroliers, soit un baisse de 4,4% comparé à un an plus tôt.

Après s'être affichée en hausse ces dernières semaines, la consommation d'essence était en recul de 0,2% et la consommation de produits distillés en chute de 9,1% par rapport à l'an dernier.

Les raffineries américaines ont encore ralenti leur cadence, fonctionnant à 81,7% de leurs capacités contre 82,1% la semaine précédente.

Vers 10h50, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en mai valait 48,22$ US, en baisse de 1,44$ US par rapport à son cours de clôture de mardi. Il avait ouvert en baisse de 1,46$ US.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer