La papetière AbitibiBowater (T.ABH), qui devait être fixée sur son sort aujourd'hui, reporte à demain la date butoir du refinancement de sa filiale américaine Bowater.

Michel Munger
Michel Munger LA PRESSE

Ainsi, la date d'expiration pour l'offre d'échange de billets (des titres de dette) auprès d'investisseurs institutionnels américains est fixée au 31 mars à 23h59.

Le financement en jeu s'élève à 1,8 milliard US, constitué de billets échéant de 2009 à 2013. L'entreprise veut les échanger contre des billets avec de nouvelles échéances.

Vendredi, le quotidien New York Times affirmait que le géant bancaire Citigroup [[|ticker sym='C'|]] donnait son appui au refinancement.

Si les autres prêteurs, tels que Bank of America [[|ticker sym='BAC'|]], refusent la transaction, la compagnie sera forcée de les rembourser. Comme elle n'en a pas les moyens, AbitibiBowater serait forcée de demander la protection des tribunaux afin d'éviter la faillite.

Un refinancement par l'entremise d'un échange de 2,4 milliards US de billets est aussi en cours pour la filiale canadienne Abitibi-Consolidated.

Au total, AbitibiBowater traîne une dette d'environ 6 milliards US.

Son titre a terminé la séance de vendredi à 81 cents à la Bourse de Toronto.