Source ID:36291; App Source:cedromItem

Attirer et retenir les talents

Parmi tous les avantages offerts par une entreprise,... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Parmi tous les avantages offerts par une entreprise, il y a un truc hautement efficace et complètement gratuit: offrir une bonne reconnaissance à ses employés, conseille Cybèle Rioux, fondatrice d'Alizé ressources humaines.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Les employés sont au coeur du succès d'une entreprise. Comme employeur, il faut les attirer, les retenir, les gérer, les motiver, les former. Dans les grandes entreprises, les ressources humaines sont généralement gérées par des spécialistes, alors que dans les PME, c'est souvent l'une des nombreuses responsabilités des patrons. Ils se posent différentes questions, La Presse trouve des experts pour y répondre.

Q «Comment attirer les employés de talent au sein de sa PME? Quels sont les meilleurs facteurs de rétention de ces bons employés?» - Rachel Tulk, présidente et cofondatrice, Sous-vêtements DRC, Montréal

R D'après Cybèle Rioux, fondatrice d'Alizé ressources humaines, la première question à se poser comme employeur est: qui visez-vous dans vos stratégies de recrutement?

«Souvent, la PME vise seulement le profil d'employés qu'elle a embauchés auparavant et le bassin de travailleurs est trop petit», remarque-t-elle.

Il faut penser à diversifier sa main-d'oeuvre. Si vos employés sont très homogènes, Cybèle Rioux conseille de commencer par intégrer un élément différent.

«Par exemple, une personne qui a un diplôme universitaire si les autres n'en ont pas, un homme si toute l'équipe est féminine, ou une personne d'une origine ethnique différente, énumère Mme Rioux. Intégrer un employé qui a une grande différence d'âge avec les autres est plus difficile, mais on peut tâter le terrain avec un stagiaire. Lorsque l'intégration se passe bien, on diversifie davantage.»

Culture d'entreprise

Ensuite, il faut s'assurer que le profil recherché cadrera avec la culture d'entreprise.

«Sinon, vous aurez un taux de roulement élevé, affirme Cybèle Rioux, qui est conseillère en ressources humaines agréée (CRHA). Par exemple, si l'entreprise est assez flyée et qu'elle recrute quelqu'un de très traditionnel, ça risque de ne pas fonctionner. Ou encore, quelqu'un habitué de travailler en grande entreprise peut avoir beaucoup de difficulté à faire le saut en PME.»

Les conditions de travail doivent aussi être intéressantes. Avez-vous pensé à la semaine de travail de quatre jours?

«Ça fonctionne autant avec les jeunes, les parents qu'avec les gens près de la retraite, remarque Mme Rioux. Si ce n'est pas possible dans votre entreprise, regardez ce que vous pouvez offrir comme flexibilité. Par exemple, c'est intéressant pour un travailleur de savoir qu'il pourra prendre un congé parental sans être regardé de travers. Ou encore, de savoir que ce sera facile de prendre congé si son enfant est malade ou que les vacances sont généreuses. Parfois, ce ne sont pas des éléments faciles à vendre dans une offre d'emploi, mais à plus long terme, ce genre d'attitude se sait, et c'est ainsi que la réputation d'un employeur se bâtit.»

Le salaire demeure-t-il important?

«Sans nécessairement offrir un salaire mirobolant, regardez toujours ce qu'offrent vos concurrents dans votre région et assurez-vous de ne pas être en dessous du marché, conseille Cybèle Rioux. Par contre, si vous n'avez ni la réputation ni des conditions de travail intéressantes, misez sur le salaire. Ça vous prend au moins un de ces trois éléments pour attirer et retenir la main-d'oeuvre, idéalement plus.»

Enfin, un truc hautement efficace et complètement gratuit: offrir une bonne reconnaissance à ses employés.

«C'est souvent le rôle du supérieur de premier niveau, et cela vaut de l'or, s'exclame Mme Rioux. On voit des entreprises avec un très haut niveau d'engagement de leurs employés perdre une grande proportion de leur personnel après le départ d'un gestionnaire particulièrement apprécié.»

Enfin, tentez de vous trouver un petit élément distinctif.

«Par exemple, dans une entreprise, j'ai vu un employé apporter un plateau de fruits le vendredi, indique Mme Rioux. L'employeur a décidé de soutenir cet employé en remboursant sa facture de fruits et en le payant une heure de plus chaque semaine pour qu'il continue. J'ai vu une autre entreprise organiser son party de Noël à l'étranger! Ces deux initiatives n'ont pas le même coût, mais elles font parler et permettent de se démarquer.»

Cybèle Rioux conseille aussi de varier les lieux d'affichage.

«Parfois, on pense qu'on n'arrive pas à attirer de candidats, mais c'est seulement parce qu'on affiche toujours au même endroit, indique-t-elle. En plus d'Emploi-Québec, on peut essayer d'autres sites, de même que les journaux de quartier, qui fonctionnent encore bien puisque les gens y trouvent des emplois près de chez eux.»

Vous avez des questions sur la gestion de vos ressources humaines? Écrivez-moi à : mletarte@lapresse.ca




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer