Chantale Gaboury, pharmacienne propriétaire

Chantale Gaboury, 35 ans, est pharmacienne propriétaire. Elle... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Chantale Gaboury, 35 ans, est pharmacienne propriétaire. Elle possède deux pharmacies, l'une à Maskinongé et l'autre à Berthierville.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Marie Lambert-Chan

Collaboration spéciale

La Presse

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Parce que j'aime le domaine de la santé et le contact avec la clientèle. Dès le début de mes études universitaires, j'ai su que je voulais être propriétaire d'une pharmacie pour être mon propre patron.

En quoi consiste votre travail?

Comme pharmacienne, je m'assure de l'usage approprié des médicaments en donnant des conseils aux patients, que ce soit au sujet des médicaments en vente libre, des médicaments prescrits par le médecin ou des maladies. Je veille à bien analyser les dossiers pharmacologiques. Comme propriétaire, je m'occupe de la bonne gestion de mon commerce.

Qu'avez-vous fait comme études?

Un baccalauréat en pharmacie (NDLR : appelé maintenant doctorat de 1er cycle en pharmacie) et des cours de gestion et de comptabilité à l'Université Laval.

Quel a été votre cheminement professionnel?

J'ai travaillé comme pharmacienne salariée dans une pharmacie communautaire pendant un an et demi après la fin de mes études. Puis, en 2003, j'ai eu l'occasion d'acheter une pharmacie sous l'enseigne Familiprix à Maskinongé. Je suis ainsi devenue propriétaire à l'âge de 23 ans ! En 2013, j'ai ouvert une deuxième succursale à Berthierville en association avec une autre pharmacienne.

Décrivez une journée typique de travail.

Les journées varient en fonction des horaires de la pharmacie - dont les heures d'ouverture sont prolongées, de 9 h à 21 h, en semaine. Quand je suis à l'horaire comme pharmacienne, je sers la clientèle et j'analyse les dossiers pharmacologiques. À travers tout ça, je gère la pharmacie. Je m'occupe entre autres des paies et de la comptabilité. Je donne aussi du temps en m'impliquant dans divers organismes, notamment en présidant la Fondation du CSSS de Maskinongé.

Quel est votre plus grand défi?

En tant que pharmacienne, je dois constamment mettre à jour mes connaissances pour bien servir la clientèle. Comme propriétaire, mon plus grand défi est la gestion des ressources humaines.

Qu'aimez-vous le plus dans votre travail?

J'aime la reconnaissance des patients. J'aime aussi pouvoir concilier ma fibre entrepreneuriale et ma passion pour la santé.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Un pharmacien fait plus que compter des médicaments. Il fait une analyse très poussée des dossiers pharmacologiques pour être certain de remettre le bon médicament et de faire le suivi approprié.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

Être un bon communicateur, avoir des aptitudes en gestion, posséder la fibre entrepreneuriale, avoir une excellente capacité d'analyse, savoir travailler en équipe et avoir de l'entregent.

En chiffres

Personnes en emploi (31 mars 2014) : 1977

Perspectives d'emploi (2013-2017) : favorables

Taux de chômage (2012) : faible

Demande de main-d'oeuvre (2012-2017) : élevée

Salaire horaire moyen : non disponible

Sources : Ordre des pharmaciens du Québec, Association québécoise des pharmaciens propriétaires et Emploi-Québec, Information sur le marché du travail




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer