Source ID:; App Source:

Portrait: Sandra Ngola, adjointe administrative

Sandra Ngola, 30 ans, est adjointe administrative à... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Sandra Ngola, 30 ans, est adjointe administrative à Ostéopathie Québec.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Marie Lambert-Chan

Collaboration spéciale

La Presse

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Pendant mes études en sciences humaines et en techniques juridiques, je me suis familiarisée avec le rôle d'adjointe administrative. On est un peu le cerveau moteur d'une direction de bureau et ça m'a plu.

En quoi consiste votre travail?

Je suis responsable de l'organisation quotidienne de notre bureau, Ostéopathie Québec. Je m'assure qu'il y ait une bonne coordination entre les activités de l'équipe de direction et des différents services, tout en répondant aux besoins de nos membres ostéopathes. Tout le monde passe par moi pour obtenir une information. Inutile de vous dire que les attentes sont élevées!

Qu'avez-vous fait comme études?

Un DEC en sciences humaines au Collège de Maisonneuve en 2005 et un DEC en techniques juridiques au Collège O'Sullivan en 2008.

Quel a été votre cheminement professionnel?

De 2003 à 2008, j'ai travaillé dans le domaine du service à la clientèle pour des institutions financières et des opérateurs en télécommunications. Ensuite, j'ai oeuvré dans les secteurs juridique et administratif, entre autres dans une compagnie d'assurance titres et un bureau de notaire. J'ai délaissé le droit pour me tourner vers le milieu de la santé et des services sociaux où j'ai agi comme adjointe administrative pour le compte de diverses équipes de direction. Il y a un mois, j'ai joint l'équipe d'Ostéopathie Québec.

Décrivez une journée typique de travail.

J'arrive au bureau entre 8 et 9 h. Je consulte mes courriels, je prends connaissance des urgences et des réunions à l'horaire. Tout au long de la journée, il y a des tâches récurrentes comme la prise d'appels, les courriels et le suivi des dossiers. Après, tout dépend du calendrier annuel. Par exemple, en ce moment, nous préparons l'assemblée générale annuelle. Je dois envoyer les invitations, préparer l'ordre du jour, prévoir la nourriture qui sera servie, vérifier les équipements, etc.

Quel est votre plus grand défi?

Toujours rester professionnelle, dynamique et positive, peu importe les imprévus!

Qu'aimez-vous le plus dans votre travail?

Il y a constamment de nouvelles idées à explorer et de nouveaux défis à relever. C'est un emploi qui exige de la débrouillardise et de la créativité. On reste toujours allumé!

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Ce n'est pas vrai que c'est un métier facile qui demande peu ou pas de scolarisation. C'est très exigeant et on nous confie de plus en plus de responsabilités.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

D'excellentes aptitudes organisationnelles, d'adaptation, de communication et d'analyse. Il faut aussi être minutieux, rigoureux, autonome, polyvalent, en plus d'avoir un français impeccable, un anglais fonctionnel et un bon esprit d'équipe.

En chiffres

Personnes en emploi (2012): 57 000

Perspectives d'emploi (2013-2017): acceptables

Taux de chômage (2012): modéré

Demande de main-d'oeuvre (2012-2017): modérée

Salaire horaire moyen: 17,61 $




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer