Source ID:589848; App Source:cedromItem

Portrait: Louis-Alexandre Bergeron, ingénieur logiciel

Louis-Alexandre Bergeron, 30 ans, est ingénieur logiciel chez... (PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

Louis-Alexandre Bergeron, 30 ans, est ingénieur logiciel chez Vantrix, entreprise spécialisée dans les médias numériques.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Marie Lambert-Chan

Collaboration spéciale

La Presse

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Depuis que je suis tout petit, j'aime construire des choses. Ça m'a mené naturellement au génie, puis au génie logiciel lorsque j'ai découvert à quel point j'aimais la programmation.

En quoi consiste votre travail?

Je travaille chez Vantrix, entreprise qui vend entre autres des systèmes d'optimisation vidéo. Ce sont des produits qui permettent à une même vidéo d'être visionnée sur tous les types d'équipement, que ce soit la télévision, les téléphones, les ordinateurs, etc. J'installe ces systèmes chez nos clients, qui sont des exploitants de services mobiles et des fournisseurs multiservices. Je les entraîne et je résous leurs problèmes. Il m'arrive aussi de faire des démonstrations de nos produits. Nos clients se trouvent partout dans le monde. Je voyage donc beaucoup.

Qu'avez-vous fait comme études?

J'ai décroché mon baccalauréat en génie logiciel à Polytechnique Montréal en 2008.

Quel a été votre cheminement professionnel?

Après avoir fait quelques stages dans différentes entreprises, j'ai été embauché en 2008 par l'entreprise de télécommunications Ericsson pour faire du soutien technique et de l'intégration de systèmes. J'y ai aussi été programmeur. Depuis 2012, je suis «ingénieur déploiement» chez Vantrix.

Décrivez une journée typique de travail.

Quand j'arrive le matin, j'entre tout de suite en communication avec les clients. Je travaille avec eux à distance pour compléter l'installation de leur système, intégrer de nouvelles fonctions ou régler des problèmes. Mon horaire est parfois non conventionnel. Je peux travailler toute la nuit si le client est situé en Australie. Par ailleurs, je fais régulièrement des voyages d'une semaine ou deux, le temps d'effectuer mon mandat chez chaque client.

Quel est votre plus grand défi?

Dans notre domaine, les technologies progressent à un rythme hallucinant. On apprend sans cesse et il faut toujours être à jour.

Qu'aimez-vous le plus dans votre travail?

Les voyages et le contact avec les clients.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Plusieurs croient que les ingénieurs logiciels passent tout leur temps à écrire des lignes de code. Bien sûr, on en fait. Mais dans le domaine, il y a beaucoup d'emplois en vente, en gestion de projet, en opération, en conception... C'est très varié.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

Il faut être débrouillard et autodidacte, avoir de bonnes capacités d'adaptation et d'abstraction, ne pas avoir peur de sortir de sa zone de confort et savoir bien communiquer.

  • Personnes en emploi (2012) : 5000
  • Perspectives d'emploi (2013-2017) : favorables
  • Taux de chômage (2012) : faible
  • Demande de main-d'oeuvre (2012-2017) : modérée
  • Salaire horaire moyen: 34,36$ 

Source : Emploi-Québec, Information sur le marché du travail




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer