Trouver un emploi dans les mines

La persévérance est de mise pour dénicher un... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La persévérance est de mise pour dénicher un emploi dans le domaine des mines.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

Q: «J'aimerais travailler dans les mines dans le Nord-du-Québec, mais je ne sais pas comment m'y prendre. Pouvez-vous me donner des conseils?» - François

R: Les sites internet des sociétés minières affichent leurs postes à pourvoir, mais pour simplifier votre recherche, sachez que la plupart se retrouvent aussi sur le site du Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'industrie des mines (CSMO-Mines).

Plusieurs entreprises invitent aussi les chercheurs d'emploi à déposer une candidature spontanée ou à créer un profil sur leur plateforme de recrutement, mais on précise au CSMO-Mines que les grandes compagnies minières reçoivent une quantité astronomique de candidatures. La persévérance est de mise!

Quelqu'un sans formation ni expérience dans le domaine aurait avantage, d'après Luc Baillargeon, directeur général de CSMO-Mines, à aller chercher un diplôme d'études professionnelles (DEP) dans le domaine.

«Nous avons produit une estimation des besoins de main-d'oeuvre du secteur minier au Québec pour 2012-2021 et les métiers les plus demandés exigent majoritairement un DEP, affirme M. Baillargeon. Par exemple, il y a les opérateurs d'équipement lourd spécialisé, les opérateurs de machine dans le traitement du minerai, les mécaniciens d'équipement lourd et les mécaniciens industriels.»

Il conseille aussi de choisir idéalement un DEP avec lequel on peut travailler dans d'autres domaines, en plus des mines.

«Le secteur des mines est cyclique, alors c'est plus prudent de choisir un DEP avec lequel on pourra aussi travailler en construction, par exemple, ou dans l'industrie forestière», affirme-t-il. Il a lui-même dû se diriger vers un autre secteur que les mines en terminant ses études puisque les minières étaient en période de licenciement plutôt que d'embauche à l'époque.

Pour décrocher une première expérience dans les mines, le stage peut être une bonne stratégie.

Plusieurs entreprises minières offrent des stages aux étudiants et même des programmes de développement de carrière pour les jeunes diplômés. Les détails sont sur les sites internet des entreprises.

Il peut aussi être possible de rencontrer des responsables du recrutement lors de foires de l'emploi ou de journées carrières dans des établissements de formation.

Question d'actualité

Q: Combien de postes y aura-t-il à pourvoir dans les mines ces prochaines années au Québec?

R: Il devrait y avoir 7900 emplois créés dans les mines au Québec d'ici 2021. De plus, le secteur aura besoin de plus de 10 000 personnes pour remplacer les départs à la retraite. Plus de la moitié des besoins (57 %) se trouveront dans la région du Nord-du-Québec. Les autres régions minières les plus importantes sont la Côte-Nord et l'Abitibi-Témiscamingue.

Source: Estimation des besoins de main-d'oeuvre du secteur minier au Québec pour 2012-2021, CSMO-Mines.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer