Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Martine Letarte LA PRESSE

«J'aime travailler avec les gens et je n'ai aucune difficulté à les approcher.»

En quoi consiste votre travail?

«Je fais transporter des autos pour des concessionnaires et des particuliers au Québec, en Ontario, aux États-Unis. Je fais de la sollicitation auprès des concessionnaires et des snowbirds, par exemple, pour qu'on transporte leur auto en Floride. Je fais aussi le suivi avec les clients pour tenter d'améliorer leur service. Je m'occupe également des procédures de livraison chez les concessionnaires.»

Qu'avez-vous fait comme études?

«Des cours en administration des affaires et en informatique dans des collèges.»

Quel a été votre cheminement professionnel?

«J'ai travaillé dans des garages, sur des remorques, puis je suis devenu vendeur dans un concessionnaire automobile. Ensuite, il y a 18 ans, quelqu'un m'a offert de "vendre" du transport. Je suis chez Transport Laberge depuis huit ans.»

Décrivez une journée typique de travail.

«Le matin, je me rends au bureau, je réponds à des courriels, je fais des soumissions. Je suis souvent sur la route aussi et je peux partir des semaines complètes pour faire le tour des clients d'une région.»

Quel est votre plus grand défi?

«M'assurer que ce que je dis aux clients soit fait. Ça demande beaucoup de planification et de suivi.»

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

«Rencontrer des gens toujours différents. Aussi, des clients me demandent souvent de faire de petits miracles sans penser que j'y arriverai, et je réussis. C'est pour ce sentiment d'accomplissement que je travaille, pas pour l'argent.»

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

«Mon travail n'est plus le même qu'auparavant, c'est beaucoup plus professionnel. Nous chargeons maintenant neuf voitures sur une même remorque, qui peuvent appartenir à des gens différents. On attache les voitures avec des sangles plutôt qu'avec des chaînes. Les camions ont des GPS et on les suit 24 h sur 24 h. J'ai dû me mettre à l'informatique.»

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

«Être allumé et débrouillard, parce qu'il y a plusieurs impondérables sur la route.»

En chiffres

Perspectives d'emploi (2012-2016): acceptables

Taux de chômage en 2011: modéré

Demande de main-d'oeuvre (2011-2016): modérée

Salaire horaire médian au Québec (2010-2012): entre 20 et 22 $

Source: Emploi-Québec, Information sur le marché du travail