Source ID:379370; App Source:cedromItem

Stéphanie Roux, audioprothésiste

Stéphanie Roux est audioprothésiste au Groupe Forget, à... (PHOTO Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Stéphanie Roux est audioprothésiste au Groupe Forget, à Montréal-Nord.

PHOTO Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

Pourquoi avez-vous choisi cette profession?

«Je cherchais une profession avec laquelle j'allais pouvoir aider gens. J'ai commencé le cégep en soins infirmiers, mais j'ai réalisé que ce n'était pas pour moi et j'ai choisi l'audioprothèse pour ses volets technique et relation d'aide.»

En quoi consiste votre travail?

«Je regarde la perte auditive du patient et ses habitudes de vie pour faire la meilleure recommandation possible en termes d'appareils. Par exemple, généralement, on corrige les deux oreilles, mais si une oreille est morte, on peut mettre un micro pour que la personne entende des deux côtés. Je fais aussi de la réparation et de la vérification d'appareils et des bouchons par exemple pour les musiciens. J'ai des patients de tout âge.»

Qu'avez-vous fait comme études?

«Le diplôme d'études collégiales en audioprothèse.»

Quel a été votre cheminement professionnel?

«J'ai obtenu mon diplôme en 2004 et j'ai travaillé six mois dans la région de Québec, puis je suis partie à Gatineau remplacer une employée en congé de maternité au Groupe Forget. Ensuite, je suis moi-même partie en congé de maternité et, à mon retour, j'ai été responsable de l'ouverture du bureau à Montréal-Nord.»

Décrivez une journée typique de travail.

«Mon horaire est flexible et j'ai choisi de travailler quatre jours par semaine. Je livre des appareils aux patients, je leur montre comment ils fonctionnent et je les ajuste. J'évalue les besoins en appareils de nouveaux patients. Je répare aussi des appareils, je fais des suivis et je me garde des plages horaires libres pour des urgences.»

Quel est votre plus grand défi?

«Toujours offrir la solution la plus appropriée au patient et faire en sorte qu'il me fasse assez confiance pour suivre ma recommandation. Nous travaillons en équipe.»

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

«J'ai la chance d'avoir une clientèle variée. Lorsqu'on met un appareil à un enfant, on voit tout de suite un changement dans son regard, donc c'est gratifiant. Les personnes âgées partagent avec moi leur expérience, leur vécu.»

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre profession?

«Toute ma profession! Mais de plus en plus, les gens sont conscients du côté professionnel de notre travail alors qu'il y a plusieurs années, on était plus perçus comme des vendeurs de prothèses.»

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

«De la patience, de la minutie, aimer travailler avec les gens, être passionné et avoir une force de caractère parce que personne ne veut de prothèse!»

***

Salaire horaire médian au Québec: de 22 à 24$

Perspectives d'emploi: très bonnes

Taux de chômage actuel: 0%

Source: Ordre des audioprothésistes du Québec




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer