Source ID:366345; App Source:cedromItem

Philippe Lamer, infirmier praticien spécialisé en néonatologie

Philippe Lamer...

Agrandir

Philippe Lamer

(Montréal) Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

J'étais infirmier et j'ai été attiré par ce rôle nécessitant des connaissances plus approfondies et offrant plus de responsabilités.

En quoi consiste votre travail?

Je m'occupe quotidiennement des soins de cinq à huit bébés de moins de 1 an aux soins intensifs néonatals.

Qu'avez-vous fait comme études?

J'ai obtenu un baccalauréat en soins infirmiers de l'Université de Montréal en 1988, puis une maîtrise de la State University of New York en 2000.

Quel a été votre cheminement professionnel?

Après mon baccalauréat, j'ai commencé à travailler comme infirmier à l'Hôpital de Montréal pour enfants. Ensuite, je suis devenu chef d'équipe et j'ai aussi oeuvré au transport néonatal. Finalement, le projet d'avoir des infirmières praticiennes spécialisées est né, et j'y ai pris part.

Décrivez une journée typique de travail.

Le matin, je consulte le rapport de l'équipe de nuit et j'examine les bébés dont j'ai la responsabilité. Ensuite, mon travail dépend de l'état des petits patients. Je peux réajuster les traitements, demander de nouveaux examens ou intervenir en salle d'accouchement. C'est très varié. Le quart de mon temps est aussi consacré à des activités de recherche et d'enseignement.

Quel est votre plus grand défi?

Rester à l'affût des nouveautés, car la recherche évolue constamment en néonatologie.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

Travailler à la salle d'accouchement. Des gestes simples peuvent transformer un bébé moribond en un enfant en pleine santé en une ou deux minutes. C'est agréable de voir le résultat immédiatement.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Les gens sont souvent surpris des gestes que nous sommes autorisés à faire, comme prescrire des médicaments, faire des procédures de réanimation, intuber des bébés, etc.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

Être capable de garder son calme dans les situations difficiles. Être très organisé afin de coordonner le suivi des bébés avec les différents spécialistes.

Où pratique-t-on ce métier?

Les infirmières praticiennes spécialisées en néonatalogie, en cardiologie et en néphrologie travaillent dans les hôpitaux. Par contre, on en trouve aussi plusieurs en soins de première ligne dans les groupes de médecine familiale.

Infirmier praticien spécialisé

Personnes en emploi: 183

Salaire: de 27,62 à 49,25$ l'heure

Taux de chômage: faible

Perspectives d'emploi: favorables

Sources: Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec et Emploi-Québec




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer