Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Martine Letarte LA PRESSE

«Adolescente, mes parents m'ont conseillé de travailler ailleurs que dans l'entreprise familiale. J'ai été recrutée par un grand cabinet de courtage en assurance de dommages.»

En quoi consiste votre travail?

«Avec différents spécialistes, je gère le positionnement marketing et le développement d'initiatives porteuses afin de générer un achalandage qui permettra aux employés d'atteindre leurs objectifs.»

Qu'avez-vous fait comme études?

«Baccalauréat en administration des affaires, spécialisation en management et marketing. J'ai aussi un certificat de courtier en assurance de dommages de l'Autorité des marchés financiers pour bien connaître la réalité du marché.»

Quel a été votre cheminement professionnel?

«Je suis restée dans le même cabinet d'assurance plusieurs années et j'ai touché à différents services pour remplacer des gens en vacances. Pendant mes études universitaires, j'ai été chargée de projet et une fois mon baccalauréat obtenu, je suis devenue conseillère marketing, puis directrice marketing et le volet développement des affaires s'est ajouté. Je suis arrivée à la Banque Nationale il y a 15 mois.»

Décrivez une journée typique de travail.

«Nous avons plusieurs rencontres de remue-méninges pour développer des stratégies. Nous avons aussi plusieurs rencontres de suivi parce que nous regardons ce que chaque dollar investi en marketing rapporte. Je suis au travail normalement de 8h à 17h ou 17h30, mais les journées peuvent s'étirer l'automne puisque nous planifions l'année à venir.»

Quel est votre plus grand défi?

«Le marché de l'assurance de dommages est en transformation. L'achalandage provient de plus en plus du web et les consommateurs sont de plus en plus informés. Il faut rester toujours au courant des innovations, apprendre à les maîtriser et à en tirer profit.»

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

«La transformation du secteur parce que je suis une personne de défis. J'aime travailler en équipe pour faire changer les choses.»

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

«Il est important d'être un expert dans son domaine, mais aussi d'être un bon généraliste qui connaît la réalité des différentes équipes pour mettre en place des initiatives de marketing vraiment efficaces.»

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

«Être visionnaire, curieuse, avoir un esprit d'équipe et savoir s'entourer.»

Salaire horaire médian au Québec (2010-2012): entre 30 $ et 32$

Perspectives professionnelles (2012-2016): favorables

Taux de chômage en 2011: faible

Demande de main-d'oeuvre (2011-2016): modérée

Source: Emploi-Québec, Information sur le marché du travail