La profession d'infirmière offre des perspectives d'emploi aussi bonnes que variées, dans différents environnements de travail et domaines d'activité.

Mis à jour le 14 mai 2012
Mae Drolet-Giroux, collaboration spéciale LA PRESSE

«Au cours des dernières années, la profession a beaucoup évolué. Le cheminement professionnel est de plus en plus intéressant pour les infirmières», affirme Suzanne Durand, directrice Développement et soutien professionnel à l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

Celui-ci estime à 3000 le nombre de nouvelles infirmières diplômées chaque année. Près du tiers des infirmières sont titulaires d'un baccalauréat. Certaines poursuivent des études au cycle supérieur.

«Nous avons créé récemment des spécialités infirmières pour celles qui désirent pousser leur carrière plus loin, comme la spécialité en prévention et contrôle des infections. Nous travaillons aussi à la future réglementation d'une nouvelle spécialité en santé mentale et psychiatrie», dit Suzanne Durand.

De nombreuses infirmières travaillent à temps partiel. Afin d'attirer la relève, certains milieux hospitaliers encouragent leurs employés à poursuivre des études universitaires en offrant des horaires de travail adaptés.

Formation continue

Près d'une quarantaine de formations sont offertes par l'OIIQ. Une nouvelle norme professionnelle a été mise en place en janvier. Les infirmières devront suivre annuellement 20 heures de formation continue.

«D'ici la fin mai, l'OIIQ lancera une plate-forme pédagogique de formation en ligne afin d'assurer l'accessibilité des formations à l'ensemble des infirmières du Québec», annonce Suzanne Durand.

Domaines d'activité

Le domaine d'activité de la profession infirmière varie selon le type d'emploi. Neuf infirmières sur dix se consacrent aux activités cliniques. Les autres occupent des fonctions de gestion, d'enseignement ou de recherche. La plus forte croissance enregistrée en terme d'effectifs, au cours des dernières années, est dans le secteur des soins de première ligne. La profession d'infirmière compte près de 10 % d'hommes.

«Les hommes infirmiers travaillent en majorité à temps complet. Ils sont particulièrement intéressés par la gestion, aux soins critiques et à la santé mentale», dit Suzanne Durand.

La Journée internationale de l'infirmière est célébrée aujourd'hui, le 12 mai, jour anniversaire de la naissance de Florence Nightingale, héroïne britannique associée depuis le XIXe siècle aux soins infirmiers.