Julie Thibault est infirmière praticienne spécialisée en première ligne au Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Sud de Lanaudière. Elle est ce qu'on appelle communément une superinfirmière.

Martine Letarte LA PRESSE

Quotidiennement, la pratique de Julie Thibault varie grandement. «Je donne des soins à des gens de 0 à 99 ans et même plus. Je rencontre des patients sans rendez-vous durant des demi-journées, j'en rencontre d'autres qui ont des rendez-vous pour des suivis de grossesse jusqu'à 32 semaines, des suivis de maladies chroniques, etc. Je travaille des demi-journées à la clinique des jeunes, où il est question surtout d'infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Je passe aussi des demi-journées à donner des soins à domicile aux personnes âgées», énumère-t-elle.

Il y a une partie médecine dans la formation de deuxième cycle qu'a effectuée Mme Thibault.

«Je peux faire des impressions diagnostiques et prescrire des médicaments, par exemple pour des otites, des infections urinaires, des sinusites, des bronchites. Pour les maladies chroniques, le diagnostic et la prescription doivent être posés par un médecin, mais je peux assurer le suivi et ajuster les médicaments», explique-t-elle.

Julie Thibault travaille en collaboration avec huit médecins partenaires dans son CSSS.

«Si j'ai une question, ou si quelque chose dépasse mon champ de pratique, je peux me référer à eux. Nous travaillons aussi en collaboration avec les autres professionnels, comme les travailleurs sociaux, les nutritionnistes, etc.», indique-t-elle.

Ce que Mme Thibault aime le plus dans son travail, c'est l'autonomie. «Je peux gérer plusieurs aspects du patient de manière autonome et globale.»

Le plus difficile? «Au Québec, les infirmières praticiennes existent seulement depuis 2008. Elles sont encore peu nombreuses et peu connues. Il y a encore beaucoup à faire dans l'implantation de leur rôle.»

Âgée aujourd'hui de 30 ans, Julie Thibault a commencé à pratiquer comme infirmière praticienne spécialisée en première ligne en septembre.

«Je travaillais auparavant à temps partiel comme infirmière pendant que j'étudiais à l'université également à temps partiel.»

Qu'en est-il des horaires? «Je travaille 35 heures par semaine, du lundi au vendredi», précise-t-elle.

Infirmière praticienne spécialisée (ISP)

Salaire: entre 47 609 $ et 84 872$

Nombre d'ISP inscrites au tableau de l'Ordre en 2009-2010: 60

Perspectives professionnelles pour les prochaines années: croissance accélérée

Source: Ordre des infirmières et infirmiers du Québec