Les ventes de livres en ligne aux États-Unis ont égalé pour la première fois, en 2017, celles réalisées en points de vente physiques, selon les chiffres publiés vendredi par l'Association des éditeurs américains (AAP).

AGENCE FRANCE-PRESSE

Dans le détail, le chiffre d'affaires réalisé par les éditeurs par le biais de canaux de distribution en ligne a atteint 7,5 milliards de dollars, contre 7,6 milliards pour les ouvrages achetés en personne.

En 2016, les ventes physiques étaient encore sensiblement supérieures à celles réalisées sur internet, avec 7,95 milliards de dollars contre 7,13.

Au total, 2,72 milliards de livres ont été vendus aux États-Unis en 2017, un chiffre équivalent à celui de l'année précédente (2,71).

Globalement, le marché a été soutenu par la croissance toujours impressionnante du livre audio, en hausse de 28,8% par rapport à l'année précédente, à 820 millions de dollars.

Concernant les genres, les livres de «non-fiction» pour adultes ont tiré leur épingle du jeu, ainsi que la littérature jeunesse et surtout la fiction pour jeunes adultes.