Le Bureau de la concurrence a indiqué mardi avoir conclu un règlement avec les détaillants Meubles Léon et The Brick au sujet d'allégations de pratiques trompeuses de marketing.

LA PRESSE CANADIENNE

Dans le cadre du règlement, Léon et Brick ont accepté de faire un don de 750 000 $ chacune en biens d'ameublement à des organismes de bienfaisance approuvés par le Bureau, au cours des deux prochaines années.

L'organisme de réglementation avait dénoncé en juillet 2013 les promotions de type «achetez maintenant, payez plus tard» des détaillants, qui faisaient souvent en sorte que les clients payaient des montants supérieurs à ceux annoncés. Le Bureau de la concurrence réclamait la fin de ces promotions.

Les coûts additionnels pouvaient comprendre des frais de traitement ou d'administration, des frais de livraison et les taxes.

Les entreprises ont en outre accepté d'adopter l'orientation du Bureau en ce qui a trait à une utilisation appropriée des avertissements dans les publicités et à la divulgation des frais associés à leurs plans de financement.

Le règlement est le fruit d'un processus de médiation réussi devant la Cour supérieure de justice de l'Ontario, a précisé le Bureau.

Meubles Léon est le propriétaire des bannières Léon et Brick.

«Les consommateurs sont en droit de s'attendre à ce que les renseignements dans les publicités soient véridiques. Le Bureau travaille à ce que les Canadiens puissent se fier aux promesses publicitaires des entreprises et avoir confiance en leurs décisions d'achat», a affirmé dans un communiqué la sous-commissaire de la concurrence Josephine Palumbo.