Les difficultés financières de BCBG Max Azria Group s'aggravent.

Marie-Eve Fournier LA PRESSE

Selon divers médias américains, les boutiques de vêtements pour femmes seraient sur le point de se placer à l'abri de leurs créanciers afin de refinancer leur dette.

Quelque 120 magasins seront fermés, principalement aux États-Unis.

La liquidation de leurs stocks est déjà commencée.

En décembre, La Presse a annoncé que BCBG fermait ses bureaux administratifs et son centre de distribution canadiens, situés à Montréal.

L'entreprise a été fondée en 1989 par le Tunisien Max Azria.