L'un des plus grands détaillants d'électronique du Canada s'est attiré les foudres des clients du vendredi fou qui affirment qu'une défectuosité de leur site web les a empêchés de profiter des rabais annuels.

Publié le 27 nov. 2015
LA PRESSE CANADIENNE

Les répercussions en ligne contre l'entreprise Best Buy Canada ont commencé peu après que la compagnie eut envoyé un message sur Twitter, jeudi soir, annonçant que les ventes du vendredi fou étaient en vigueur.

Vers minuit, de nombreuses personnes se plaignaient que le site ne leur permettait pas de faire des achats et publiaient des photos d'eux en train de magasiner chez des compétiteurs.

Plusieurs ont suggéré que le détaillant, qui possède aussi l'entreprise de soutien informatique Geek Squad, devrait être en mesure d'éviter des problèmes informatiques lors de l'une des journées de magasinage les plus occupées de l'année.

Best Buy Canada a mis en ligne sur son site, vers minuit quinze, un avis indiquant qu'elle éprouvait un « problème », mais qu'elle s'attendait à ce qu'il soit réglé bientôt. Elle demandait aux clients d'être patients pendant que son personnel tentait de régler le problème.

Une mise à jour effectuée deux heures et demie plus tard affirmait que « plusieurs clients » étaient désormais en mesure de faire des achats et qu'elle s'efforçait de régler les problèmes techniques persistants.

Mais plusieurs personnes avaient abandonné bien avant cela.

« J'attendais que votre site soit fonctionnel. (Je) suis allé voir sur Amazon. MÊMES PROMOS et un site qui fonctionne! bestbuy », a écrit une personne sur Twitter.

« J'ai acheté chez Walmart. Mêmes prix et un site fonctionnel », a lancé un autre.

« Best Buy Canada, vous êtes une entreprise de vente en ligne fondée sur la technologie, non? Cette vente démontre que vous êtes dans le mauvais secteur, a écrit un autre client.