Source ID:e665a512-e3cd-4b17-afc2-48bf31379bbb; App Source:alfamedia

L'invasion américaine s'essouffle

Une nouvelle étude démontre que le nombre d'enseignes... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Une nouvelle étude démontre que le nombre d'enseignes américaines augmente constamment au Canada, mais que la hausse, depuis deux ans, est moindre.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Le fiasco de Target au Canada continue de se faire sentir. Les détaillants américains sont moins enthousiastes à l'idée de venir s'implanter au nord de la frontière. C'est ce que révèle une compilation récente de la firme Trendex, spécialisée dans l'analyse du secteur de la vente au détail de vêtements.

Une nouvelle étude démontre que le nombre d’enseignes... (PHOTO CRAIG WARGA, ARCHIVES BLOOMBERG) - image 1.0

Agrandir

Une nouvelle étude démontre que le nombre d’enseignes américaines augmente constamment au Canada, mais que la hausse, depuis deux ans, est moindre.

PHOTO CRAIG WARGA, ARCHIVES BLOOMBERG

Son étude démontre que le nombre d'enseignes américaines augmente constamment au Canada, mais que la hausse, depuis deux ans, est « très petite ». Bref, que l'invasion américaine ralentit.

La société immobilière Cadillac Fairview, propriétaire du Carrefour Laval et des Galeries d'Anjou, entre autres, observe également cet essoufflement. « Les détaillants américains sont encore un peu frileux, confie Danielle Lavoie, vice-présidente principale et directrice du portefeuille de l'est du Canada. Mais l'expérience de Nordstrom [NDLR : trois magasins à Vancouver, Calgary et Ottawa] leur démontre qu'il y a du potentiel au Canada. »

Cadillac Fairview cherche néanmoins à attirer dans ses centres commerciaux des détaillants d'autres nationalités.

«On essaie de développer des filons en Europe.»

Danielle Lavoie,
vice-présidente principale et directrice du portefeuille de l'est du Canada

Les Promenades St-Bruno ont ainsi accueilli la boutique de vêtements Bestsellers, originaire du Danemark, de même que l'enseigne française Okaïdi, qui habille les enfants.

Trendex constate par ailleurs que les nouveaux venus n'ont pas connu une croissance fulgurante. « Depuis trois ans, il y a eu une augmentation considérable du nombre de détaillants de vêtements étrangers au Canada, mais la plupart exploitent moins de cinq magasins. »

2
Chaque mois, «au moins deux» détaillants de vêtements étrangers annoncent leur intention de s'installer au Canada.
251
Nombre d'entreprises vendant des vêtements au Canada; 74% sont canadiennes, 21% américaines et 5%, étrangères.

Évolution de la présence de détaillants de vêtements étrangers (de 2013 à 2015)

West Edmonton Mall : de 38 à 41 %

Eaton Centre à Toronto : de 59 à 63 %

Carrefour Laval : de 29 à 32 %

Source : Canadian Apparel Insights, publié par Trendex, numéro de septembre




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer