Source ID:; App Source:

Target Canada: les fournisseurs impayés se rebiffent

Target Canada s'est placé à l'abri de ses... (Photo Mark Blinch, Reuters)

Agrandir

Target Canada s'est placé à l'abri de ses créanciers en janvier dernier après avoir conclu qu'il ne serait pas possible de réaliser des profits au Canada avant au moins cinq ans.

Photo Mark Blinch, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
LA PRESSE AFFAIRES
La Presse

Les fournisseurs impayés de Target Canada se préparent à un bras de fer relativement à une réclamation de 1,9 milliard $ à l'endroit du détaillant insolvable qui pourrait amputer les montants disponibles pour les autres créanciers.

Selon des documents déposés en Cour à Toronto, Target Canada doit 1,9 milliard à Target Canada LLC alors qu'il s'agit d'une société que le détaillant avait lui-même créée afin de gérer ses actifs immobiliers.

Cette société prétend être le plus important créancier du détaillant insolvable, une manoeuvre qui est dénoncée par de nombreux fournisseurs, qui craignent d'être privés des 400 millions qu'ils réclament en compte impayés.

Le juge Geoffrey Morawetz, de la Cour supérieure de l'Ontario, a reconnu que les créanciers du détaillant avaient le droit d'obtenir plus d'information. 

«Le processus doit être transparent et il ne doit pas être mené par Target Canada. La réclamation (de sa société immobilière) doit faire l'objet d'un examen approfondi afin de satisfaire l'ensemble des créanciers», a indiqué le juge.

Entre-temps, Target Canada a reçu jeudi le feu vert pour revendre les baux de 11 de ses magasins situés dans des centres commerciaux d'Ivanhoé Cambridge - le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec - et du groupe Oxford Properties, une filiale du fonds de retraite Omers des employés municipaux de l'Ontario.

Parmi ces 11 centres commerciaux, trois sont au Québec. Il s'agit des Galeries de la Capitale à Québec, une propriété d'Oxford, ainsi que de Place Laurier, aussi à Québec, et du Carrefour de l'Estrie, à Sherbrooke, deux centres  propriétés d'Ivanhoe Cambridge.

En janvier dernier, la société Target, basée à Minneapolis au Minnesota, avait pris la décision de fermer ses 133 magasins au Canada, deux ans à peine après leur ouverture, après avoir conclu qu'il ne serait pas possible d'en obtenir des  profits avant au moins cinq ans.

- Avec La Presse Canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer