Source ID:; App Source:

Uniprix prendra le virage du commerce électronique

Philippe Duval, ancien président de la Société des... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Philippe Duval, ancien président de la Société des alcools du Québec (SAQ), s'installera lundi dans le bureau qu'a occupé François Castonguay au cours des 20 dernières années à la direction d'Uniprix.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Hélène Baril

Après lui avoir vendu du vin pendant 10 ans, Philippe Duval retrouve le consommateur dans un monde très différent, celui des pharmacies. Mais le défi est le même, dit-il. Il s'agit de prendre le virage du commerce électronique.

«Il n'y a pas un secteur qui peut résister au commerce électronique», explique le nouveau président et chef de la direction du groupe Uniprix, dans un entretien avec La Presse Affaires.

Toute la question est comment on le fait dans les pharmacies, selon Philippe Duval, ancien président de la Société des alcools du Québec (SAQ) qui s'installera lundi dans le bureau qu'a occupé François Castonguay au cours des 20 dernières années.

Il n'a pas encore de plan de match - «ce serait prétentieux», précise-t-il -, mais il a des idées. «C'est clair qu'on s'en va sur internet et que les magasins sont appelés à évoluer.»

Il a aussi un but: augmenter la rentabilité. «Il y aura un plan de croissance. On est dans un marché à maturité et il faut se battre pour avoir le dollar discrétionnaire.»

C'est, au fond, le même combat qu'à la SAQ. La différence, c'est qu'il lui faudra travailler avec des pharmaciens qui sont propriétaires de leur commerce. Il en est ravi. «Ça me semble être le modèle le plus porteur, dit-il. Avoir des entrepreneurs sur le terrain, ça nous garde plus réveillés.»

Le Groupe Uniprix est la deuxième chaîne en importance au Québec, loin derrière Jean Coutu et devant Pharmaprix. Le vieillissement de la population fera grossir la tarte pour tout le monde, mais la croissance se fera aussi en s'arrachant des parts de marché. «Les meilleurs vont réussir», résume Philippe Duval.

Les honoraires des pharmaciens

En arrivant, il devra se pencher en priorité sur les intentions du gouvernement du Québec, qui veut réduire les honoraires des pharmaciens pour boucler son budget. «C'est majeur», dit-il.

Philippe Duval a passé 10 ans à la SAQ, dont 7 ans à la présidence, et la SAQ a alors connu une bonne croissance de ses revenus. C'est sous sa gouverne que la société d'État a voulu se lancer dans l'arène internationale avec Twist, un grossiste qui a eu une vie éphémère et qui a généré une perte de 12 millions de dollars.

Après avoir quitté la SAQ, Philippe Duval avait accepté la direction générale de la Société des célébrations du 375e anniversaire de la ville de Montréal. Il quitte le navire avant son arrivée au port, mais il ne croit pas que ses collègues lui en tiendront rigueur. «Ils comprennent qu'il y a des choses auxquelles on ne peut pas dire non. Je ne suis pas inquiet, il y a une équipe solide, et ça va être un beau succès en 2017.»

Le Groupe Uniprix

> Fondé en 1977

> 375 pharmaciens-propriétaires

> 4000 employés

> Part de marché au Québec: 25% (2e derrière Jean Coutu)




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer