Rona lance une offre de financement avantageuse pour tous les achats effectués en magasin en novembre, une promotion qui coïncide avec la mise en place du nouveau crédit d'impôt ÉcoRénov du gouvernement provincial. Home Depot entend bien elle aussi attirer des clients en magasin grâce à ce coup de pouce gouvernemental.

Mis à jour le 5 nov. 2013
André Dubuc LA PRESSE

ÉcoRénov, annoncé dans la récente politique économique du gouvernement Marois, est un crédit d'impôt d'un montant maximal de 10 000$ par habitation admissible. Il correspond à 20% de la partie des dépenses admissibles qui excède 2500$. Il est destiné aux particuliers qui feront exécuter par un entrepreneur qualifié des travaux de rénovation verte à leur résidence ou leur chalet.

«On s'attend à ce que le crédit d'impôt ait un impact positif, dit Claire Bara, vice-présidente du marketing. Ce sont de bonnes nouvelles pour les consommateurs qui veulent rénover la maison et ce sont de bonnes nouvelles pour les quincailliers», reconnaît-elle.

Financement

Jusqu'au 30 novembre, les clients auront accès à un programme de financement qui leur permettra de faire financer leurs achats sur la carte de crédit du programme RONAvantages pendant deux mois, sans paiements ni intérêts. Le total des achats sera ensuite réparti en 24 versements mensuels égaux, sans intérêt. Ce programme s'applique à tout projet de rénovation, en lien ou non avec ÉcoRénov.

Le site internet de Rona a été mis à jour pour informer la clientèle des produits admissibles au crédit d'impôt. Les employés ont été formés pour pouvoir répondre aux nombreuses questions des clients. Un affichage spécifique sera aussi mis en place progressivement dans les magasins Rona et dans les Réno-Dépôt.

Chez Home Depot Canada, on s'attend aussi à des retombées positives, mais on hésite à les quantifier à ce moment-ci. «On s'attend à voir un intérêt, c'est un crédit d'impôt de 20%. C'est quand même intéressant», dit Élise Vaillancourt, directrice régionale de marketing pour le Québec. Elle rappelle que les crédits d'impôt à la rénovation que les gouvernements fédéral et provincial avaient lancés en 2009 ont eu une incidence énorme, surtout vers la fin du programme.