Source ID:; App Source:

Rona vend sa division du marché commercial pour 215 millions

Les efforts entrepris afin de reconstruire le géant québécois de la... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Ross Marowits
La Presse Canadienne
Montréal

Les efforts entrepris afin de reconstruire le géant québécois de la quincaillerie Rona (T.RON) se poursuivent avec la vente des actifs de sa division du marché commercial et professionnel en échange d'une somme de 215 millions de dollars.

Cette division, spécialisée en plomberie et en systèmes de chauffage, de ventilation et de conditionnement d'air, sera acquise par Talisker Plumbing Corporation, une filiale d'EMCO, a annoncé jeudi Rona. Elle avait été mise sur pied en 2007, au moment de l'acquisition de Noble.

«C'est un pas dans la bonne direction», a déclaré le premier vice-président et chef de la direction financière de Rona, Dominique Boies.

«L'élément le plus important (de la vente) est de nous concentrer sur ce que nous faisons vraiment bien, soit le détail et la quincaillerie, et de vraiment nous concentrer sur l'activité d'entrepreneur en bois d'oeuvre et en matériaux de construction», a-t-il ajouté.

Après avoir représenté moins de 10 pour cent des revenus d'ensemble de Rona, la division a nécessité une forte injection de capitaux et l'attention de la direction de la société, a indiqué M. Boies.

La vente constitue la première transaction d'importance de l'entreprise de Boucherville, près de Montréal, depuis l'arrivée en avril de son nouveau président et chef de la direction, Robert Sawyer, qui avait auparavant occupé divers postes au sein de l'industrie du détail.

M. Sawyer doit préciser en août la stratégie qu'il entend mettre à exécution pour redresser le détaillant. Le mois dernier, il a cependant affirmé à des actionnaires que la chaîne avait décidé de ne pas se départir de ses grandes surfaces à l'extérieur du Québec, même si elle se concentre sur ses magasins de proximité, plus petits.

L'entente a été conclue au terme d'un processus d'appel d'offres auquel ont pris part d'éventuels acheteurs. Le prix de vente est juste, compte tenu des transactions similaires survenues au sein de l'industrie, a estimé M. Boies.

Rona est en difficulté depuis des années en raison de la faiblesse des dépenses des consommateurs dans un contexte de lente reprise économique et de préoccupations entourant l'emploi.

L'entreprise s'est défendue contre une offre publique d'achat faite par la société rivale américaine Lowe, l'été dernier, et a dû faire face au départ de son chef de la direction. Elle a également résisté à une révolte de ses actionnaires en remplaçant la majeure partie des membres de son conseil d'administration.

Plus important distributeur et détaillant de produits de quincaillerie, de rénovation et de jardinage au pays, Rona emploie près de 28 000 personnes dans plus de 800 magasins au détail et 14 centres de distribution.

À la Bourse de Toronto, jeudi, les actions de Rona ont clôturé à 10,13 $, en baisse de 11 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer