Source ID:364892; App Source:cedromItem

Target au Québec: les défis des centres commerciaux

Face à la popularité des achats en ligne et des mégacentres (regroupements de... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

Face à la popularité des achats en ligne et des mégacentres (regroupements de grandes surfaces), les mails ont de plus en plus de difficulté à convaincre les consommateurs de se déplacer. Plusieurs ajoutent des restaurants, des activités et des services pour augmenter la fréquence des visites. Et garder les clients plus longtemps.

Les centres commerciaux qui accueilleront Target peinent donc à cacher leur enthousiasme. Le nouveau venu est attendu des consommateurs depuis deux ans grâce à plusieurs campagnes marketing efficaces. Le géant américain créera vraisemblablement un buzz et attirera une clientèle différente de celle qui fréquentait les Zellers, prévoit l'industrie.

«Pour contrebalancer l'internet, il faut offrir du nouveau et surprendre les clients. Il faut investir pour que nos centres commerciaux soient des milieux de vie, pas uniquement des lieux de passage. L'arrivée de Target est l'élément motivateur, c'est certain, mais les idées étaient déjà sur la planche à dessin», affirme Guy Charron.

«On investit pour améliorer la performance de nos centres commerciaux et pour la maintenir, ajoute-t-il. Si nos locaux ne sont pas au goût du jour, les locataires vont aller ailleurs. De plus, on veut que les commerces modernisent leur concept, alors on leur lance un signal [avec nos investissements].»

À l'instar des magasins, «les centres commerciaux doivent constamment se mettre au goût du jour, rappelle Jean-François Grenier, directeur sénior au Groupe Altus. Et avec l'arrivée de Target, plusieurs se disent que c'est le temps de donner un coup de barre».

Dans la région de Montréal, le plus gros projet en cours est aux Galeries d'Anjou. Ses copropriétaires, Cadillac Fairview et Ivanhoé Cambridge, investissent 86 millions dans la rénovation des aires communes et l'agrandissement des lieux. La nouvelle foire alimentaire, avec ses 750 places, peut déjà accueillir 35% de personnes de plus. Un local de 100 000 pi2 qui logera la Maison Simons l'automne prochain, un stationnement souterrain et un espace de 50 000 pi2 «pour accueillir des nouveaux détaillants de prestige» sont en construction.

Même si Target y ouvrira un magasin l'automne prochain, le porte-parole d'Ivanhoé Cambridge, Sébastien Théberge, dit qu'il n'y a pas de «lien direct» entre la modernisation des lieux et l'arrivée du géant américain. «Tout le monde s'entend pour dire que les travaux aux Galeries d'Anjou étaient dus.»

Il est aussi question d'un projet d'agrandissement et de modernisation de 75 millions aux Promenades Saint-Bruno, où Target s'installera dans l'ancien Zellers. Les travaux devraient commencer en août et durer 18 mois. Personne chez Cadillac Fairview n'était disponible pour fournir plus de précisions sur le projet.

Le président du conseil de l'International Council of Shopping Centers (ICSC), Brad Hutensky, avait prédit lors de la conférence de Montréal, l'an dernier, que les propriétaires de centres commerciaux consacreraient désormais «de 90 à 95% de leur budget» en rénovations et moins de 10% en construction de nouveaux espaces locatifs.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer