Nouveau venu au Québec, Tanger Factory Outlet Centers s'associe au propriétaire du Quartier DIX30, RioCan, et acquiert deux centres commerciaux de magasins-entrepôts à Saint-Sauveur et à Bromont au prix de 95 millions de dollars.

André Dubuc LA PRESSE

Dans le communiqué annonçant la transaction, les partenaires insistent sur le potentiel de l'expansion des deux propriétés. Les Factoreries Saint-Sauveur disposent de 116 000 pieds carrés et pourraient passer à 131 000 pieds carrés, tandis qu'à Bromont, le long de l'autoroute 10, le centre dispose d'une superficie locative de 162 000 pieds carrés et a le potentiel pour grimper à 251 000 pieds carrés.

«Il y a un potentiel pour les factory outlets au Québec du moment où le propriétaire est capable d'y attirer des détaillants américains qu'on ne trouve pas ailleurs au Québec», précise un expert de l'industrie du commerce de détail, qui ne veut pas être identifié.

À ce propos, la période paraît propice pour importer des détaillants. Les américains Target et Nordstrom ont déjà annoncé leur projet de faire le saut au Canada.

Tanger et RioCan ont acquis en décembre 2011 un premier centre dans la région de Toronto.

Peu répandu au Québec, le concept de factory outlet semble maintenant susciter passablement d'intérêt. Au printemps, l'américain Simon Property Group annonçait le projet d'installer un Premium Outlet Center à Mirabel, sur une partie des terrains destinés jadis au projet Lac Mirabel. Dans sa première phase, le projet prévoit plus de 80 magasins d'une superficie de plus de 350 000 pieds carrés. Simon fait équipe avec les exploitants canadiens de centres de grandes surfaces Calloway et Smart Centers.

Selon un document de Tanger, destiné aux analystes financiers, le Canada compte moins de pieds carrés de locaux commerciaux par personne que son voisin du Sud, soit 16 pieds carrés par personne comparativement à 25 pieds carrés aux États-Unis. «Les factory outlets sont sous-représentés au Canada», y est-il écrit.

Les promoteurs américains envisagent d'implanter de 12 à 15 centres de magasins-entrepôts au pays d'ici cinq à sept ans.