Un rapport affirme que le gouvernement du Canada aura dépensé toutes ses recettes pour l'année 2018 ce samedi, 15 décembre, vers 21 h.

Mis à jour le 14 déc. 2018
LA PRESSE CANADIENNE

Les calculs effectués par l'Institut économique de Montréal (IEDM) indiquent que pour les 16 jours restants de l'année, le gouvernement devra emprunter pour payer ses factures.

Le rapport signale que la plupart des provinces s'en tirent mieux que le gouvernement fédéral, en particulier le Québec et la Colombie-Britannique qui auront dépensé toutes leurs recettes de 2018 le 16 janvier prochain, dans les deux cas. Ce sera le 24 décembre dans le cas du gouvernement du Nouveau-Brunswick.

La championne du déficit est l'Alberta, qui avait déjà dépensé tous ses revenus le 16 novembre dernier ; elle est suivie par l'Ontario qui avait tout dépensé le 1er décembre.

Germain Belzile, chercheur associé senior à l'IEDM, estime que si le gouvernement du Canada avait respecté ses engagements électoraux, la date où il aurait vidé sa caisse cette année aurait été tout juste après Noël, avec un objectif de zéro déficit en 2019.

M. Belzile ajoute que la situation actuelle est d'autant plus alarmante qu'Ottawa ne prévoit pas encore de retour à l'équilibre budgétaire.

Dans son dernier énoncé économique, le gouvernement du Canada a annoncé un déficit de 18,1 milliards pour l'année financière en cours.