Crise commerciale: Freeland ira à Washington demain

Chrystia Freeland s'entretiendra à 14h avec les membres du... (REUTERS)

Agrandir

Chrystia Freeland s'entretiendra à 14h avec les membres du Comité sénatorial des relations étrangères des États-Unis, dirigé par le sénateur républicain Bob Corker, l'un des principaux alliés du Canada à Washington.

REUTERS

(Ottawa) La ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland se rendra à Washington mercredi pour rencontrer un groupe d'influents sénateurs, au moment où les relations entre le Canada et les États-Unis naviguent à un creux historique.

Mme Freeland s'entretiendra à 14h avec les membres du Comité sénatorial des relations étrangères des États-Unis, dirigé par le sénateur républicain Bob Corker, l'un des principaux alliés du Canada à Washington.

Ce politicien du Tennessee est à l'origine d'un projet de loi déposé la semaine dernière par un groupe de sénateurs bipartisan. Leur objectif: obliger l'administration Trump à obtenir le feu vert du Congrès avant de décréter de nouveaux tarifs douaniers en invoquant l'argument de la « sécurité nationale ».

Ce comité d'élus démocrates et républicains estime que le président Trump « abuse » de l'autorité qui lui est déléguée par le Congrès à ce chapitre.

Donald Trump a invoqué l'argument de la sécurité nationale à la fin mai, lorsqu'il a soumis le Canada, le Mexique et l'Union européenne à des surtaxes de 10% et 25% sur leurs exportations d'aluminium et d'acier vers les États-Unis.

Guerre de mots

Justin Trudeau a répliqué avec des mesures de représailles de 16,6 milliards contre certains produits américains. Pendant sa conférence de presse de clôture du G7, samedi, il a réitéré que le Canada ne se laissera pas « malmener » par les États-Unis.

Le premier ministre canadien a aussi qualifié « d'insultant » à plusieurs reprises l'utilisation de l'argument de la sécurité nationale par Donald Trump.

Ces commentaires ont soulevé l'ire de Donald Trump, qui a peu après menacé le Canada de répliquer avec de nouveaux tarifs sur les exportations automobiles canadiennes, en plus d'invectiver personnellement Justin Trudeau sur Twitter.

Diplomate de l'année

Notons que la rencontre de Chrytia Freeland avec le Comité sénatorial des relations étrangères des États-Unis a été planifiée avant la dernière montée de lait de Trump, mais après l'imposition des nouvelles surtaxes sur les métaux.

Mme Freeland recevra par ailleurs mercredi soir le prix du diplomate de l'année à Washington. Selon nos informations, elle ne manquera pas de soulever la récente crise des tarifs dans son discours.

> Le projet de loi de Bob Corker: https://www.foreign.senate.gov/imo/media/doc/HEY18252.pdf




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer