Source ID:; App Source:

Le déficit commercial du Canada a reculé à 1,9 milliard en avril

Les importations en provenance des États-Unis ont reculé... (THE CANADIAN PRESS)

Agrandir

Les importations en provenance des États-Unis ont reculé de 1,4% pour se chiffrer à 32,5 milliards et les exportations vers les États-Unis se sont accrues de 3,2% en avril pour se chiffrer à 36,1 milliards.

THE CANADIAN PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le déficit commercial du Canada a été réduit de moitié en avril, les exportations ayant grimpé à un niveau record pendant que les importations reculaient, a annoncé mercredi Statistique Canada.

Selon l'agence fédérale, le déficit d'avril s'est élevé à 1,9 milliard, comparativement à un déficit de 3,9 milliards en mars.

Les économistes s'attendaient plutôt à un déficit de 3,4 milliards, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

«La situation commerciale du Canada s'est redressée au début du deuxième trimestre, ce qui était conforme aux attentes voulant que la croissance rebondisse après un lent début d'année», a observé Benjamin Reitzes, économiste chez BMO Marchés des capitaux.

«Même s'il y a encore beaucoup de progrès à faire sur le plan commercial, il s'agit d'une bonne nouvelle, qui s'inscrit bien dans l'idée voulant que la Banque du Canada hausse son taux d'intérêt directeur lors de sa rencontre de juillet.»

Les exportations ont augmenté de 1,6 % en avril pour atteindre un sommet de 48,6 milliards, grâce aux produits minéraux et métalliques non métalliques, aux biens de consommation et aux produits énergétiques.

Par ailleurs, les importations ont diminué de 2,5 % en avril pour s'établir à 50,5 milliards, les importations de véhicules automobiles et de pièces et de biens de consommation ayant diminué.

Exprimées en volume, les exportations ont augmenté de 1,2 % et les importations ont cédé 2,4 %.

Ces plus récentes données commerciales sont dévoilées après l'annonce par les États-Unis, la semaine dernière, de l'expiration des exemptions aux tarifs sur l'acier et de l'aluminium dont le Canada, le Mexique et l'Union européenne avaient profité. Le Canada a réagi en appliquant ses propres tarifs sur les importations d'acier et d'aluminium des États-Unis ainsi que des droits de douane sur un large éventail de biens de consommation.

«Malgré la bonne performance mensuelle, les exportateurs canadiens vont connaître des difficultés au cours des prochains mois et peut-être même des prochains trimestres», a écrit dans un rapport Michael Dolega, économiste principal à la Banque TD.

«Les droits de douane récemment imposés sur l'aluminium et l'acier, conjugués aux tarifs canadiens de représailles, freineront probablement les livraisons des métaux et des produits métalliques à la frontière et pourraient nuire à l'activité économique, particulièrement au Québec et en Ontario.»

Selon Statistique Canada, la valeur des exportations de produits d'aluminium assujettis aux nouveaux tarifs était d'environ 9,2 milliards l'an dernier, tandis que celle des produits d'acier était d'environ 7,2 milliards.

L'agence a calculé que la valeur d'importation des marchandises américaines qui pourraient être assujetties aux tarifs proposés par le Canada avait été de 19,4 milliards en 2017.

En avril, l'excédent commercial du Canada avec les États-Unis est passé de 2,0 milliards en mars à 3,6 milliards en avril, les exportations de pétrole brut et de bitume ayant augmenté pendant que les importations de voitures et de véhicules utilitaires légers diminuaient.

Le déficit commercial du Canada avec les pays autres que les États-Unis a reculé à 5,5 milliards en avril, comparativement à 6,0 milliards en mars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer