La Chinoise CCCI s'entend avec le Groupe Aecon pour le racheter

En vertu de l'entente, le siège social d'Aecon... (Photo Tobin Grimshaw, archives la presse canadienne)

Agrandir

En vertu de l'entente, le siège social d'Aecon resterait au Canada.

Photo Tobin Grimshaw, archives la presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Le Groupe Aecon a signé une entente qui le verra être racheté par la Chinoise CCCC International Holding Limited (CCCI) pour 1,5 milliard $, à condition qu'elle obtienne le feu vert des actionnaires et du gouvernement.

CCCI a accepté d'allonger 20,37 $ par action, en espèces, pour racheter le groupe canadien de construction, qui avait signalé en août être à la recherche d'acheteurs potentiels.

«Nous estimons qu'il s'agit d'un dénouement très positif pour Aecon et ses principales parties prenantes», a affirmé dans un communiqué le président du conseil d'Aecon, Brian Tobin.

«Cette opération est l'aboutissement d'un processus de vente actif et diligent qui nous a permis de choisir un partenaire d'exception et de créer une valeur significative pour les actionnaires.»

L'action du Groupe Aecon a clôturé la séance de mercredi à 16,52 $ à la Bourse de Toronto. Elle prenait jeudi après-midi 2,96 $, soit 17,9 %, pour se négocier à 19,48 $.

CCCI est la division du financement et des investissements à l'étranger de China Communications Construction Company, un des plus grands groupes d'ingénierie et de construction au monde.

En vertu de l'entente, le siège social d'Aecon resterait au Canada. Mais le groupe profiterait de l'appui de CCCI, tant au niveau de la taille qu'à celui des finances, pour l'aider à décrocher des contrats plus importants pour des projets plus complexes, ont indiqué les deux entreprises.

«Aecon possède une solide équipe de gestion et une impressionnante feuille de route qui l'ont propulsée parmi les grandes sociétés de construction au Canada et en ont fait une pionnière des partenariats public-privé et des ouvrages en concession», a pour sa part affirmé le président de CCCI, Lu Jianzhong, dans le même communiqué.

«Elle aura maintenant accès à d'importants capitaux, à une expertise en infrastructure complémentaire et à un réseau international capable d'appuyer ses ambitions de croissance.»

La transaction devra obtenir l'approbation des deux tiers des actionnaires d'Aecon lors d'une assemblée extraordinaire, ainsi que celle du gouvernement et des autorités réglementaires conformément à la Loi sur Investissement Canada, du Bureau de la concurrence du Canada et les autorités chinoises.

La conclusion de l'annonce a été annoncée en marge des résultats financiers du troisième trimestre d'Aecon. Le groupe a affiché un bénéfice de 24,6 millions $, soit 37 cents par action, pour ce plus récent trimestre, un résultat en baisse par rapport à celui de 27,4 millions $, ou 42 cents par action, engrangé à la même période l'an dernier.

Ses revenus ont reculé à 759,7 millions $, alors qu'ils avaient été de 838,1 millions $ au troisième trimestre de l'an dernier.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer