Source ID:; App Source:

Les exportations canadiennes ont atteint un sommet inégalé en mars

Les secteurs de l'énergie et des biens de consommation ont permis aux... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Craig Wong
La Presse Canadienne
OTTAWA

Les secteurs de l'énergie et des biens de consommation ont permis aux exportations canadiennes d'atteindre un niveau record en mars, tandis que le déficit commercial du pays reculait à 135 millions de dollars, a indiqué jeudi Statistique Canada.

Les économistes tablaient sur un déficit de 800 millions, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

«C'est un solide rapport», a observé Benjamin Reitzes, analyste pour BMO Marchés des capitaux.

La diminution du déficit en mars faisait suite à un déficit révisé de 1,1 milliard en février. À sa première estimation, la balance commerciale de février s'était révélée être un déficit de 972 millions.

Les gains de huit des onze secteurs en mars ont permis aux exportations de grimper de 3,8 % à 47,0 milliards. Les volumes ont gagné 2,5 % pendant que les prix prenaient 1,3 %.

Les exportations de produits énergétiques ont augmenté de 7 % pour se chiffrer à 8,7 milliards. Ce gain était attribuable à une hausse des exportations de gaz naturel en raison des températures plus froides dans le nord-est des États-Unis, ainsi qu'à une progression des exportations de charbon en Asie.

«Avec la croissance soutenue des prix du brut, il faut s'attendre à ce que l'énergie continue d'agir comme un catalyseur pour les exportations canadiennes», a observé l'économiste Nick Exarhos, de la Banque CIBC, dans un rapport.

Les exportations de biens de consommation ont aussi gagné du terrain, prenant 6,8 % à 6,1 milliards. Les exportations d'autres produits alimentaires ont donné l'exemple dans ce secteur avec un gain de 11,9 %, pour atteindre le niveau record de 1,4 milliard, notamment grâce aux envois de pois jaune et de lentilles rouges vers l'Inde.

De l'autre côté de l'équation, les importations ont progressé de 1,7 % pour atteindre 47,1 milliards, avec des gains dans sept des onze secteurs. Les prix ont grimpé de 1,9 %, tandis que les volumes ont retraité de 0,2 %.

Une hausse des importations dans le secteur des produits de métal et des produits minéraux non métalliques, ainsi que dans ceux des machines, matériel et pièces industriels et des véhicules automobiles et de leurs pièces, ont été les plus grands contributeurs à la croissance des importations, a précisé Statistique Canada.

Les importations de produits métalliques et de produits minéraux non métalliques ont grimpé de 10,4 % à 4,0 milliards. Les métaux précieux et alliages en métaux précieux sous forme brute sont ceux qui ont le plus contribué à la croissance, avec une hausse de 61,1 %.

Les importations de machines, matériel et pièces industriels ont gagné 4,1 % à 4,4 milliards, tandis que celles des véhicules automobiles et de leurs pièces ont pris 1,5 % pour atteindre un sommet record de 9,3 milliards.

L'excédent commercial du Canada avec les États-Unis a glissé à 4 milliards en mars, comparativement à celui de 4,5 milliards du mois de février.

Les exportations vers les États-Unis ont progressé de 0,1 % à 34,4 milliards, tandis que les importations en provenance des États-Unis ont augmenté de 2,0 % à 30,4 milliards.

Entre-temps, le déficit commercial du Canada avec le reste du monde s'est rétréci à 4,1 milliards en mars, comparativement à un déficit de 5,6 milliards en février.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer